Par-çi, par là…


  • Caminando, caminandovoy buscando libertadojalá encuentre caminopara seguir caminando  (Victor Jara)
  • La libertat qu’ei lo camin (Nadau)
  • 31 juillet 2019 – lacs d’Estom Soubiran en boucle par cols des Gentianes et d’Estom Soubiran
    Sortie toujours aussi longue (26kms), toujours aussi belle avec ses 6 lacs, son col, sa brèche. Longue descente dans la pierraille entre le col d’Estom Soubiran et le lac Labas. Disparition des sentes dans le secteur. La suite, c’est ICI

    pic rouge en vue

    26 juillet 2019 – crêtes en Arlet : rouge dominant
    Le fond de la vallée d’Aspe : terrain de rencontres, d’observations et de mémoire pour les compères Dédé et Jean. Les moindres recoins doivent être analysés, disséqués, mémorisés. Des géographes méthodiques !

    La suite, c’est ICI

    le pic d’Ohry au fond

    23 juillet 2019 – pic d’Orhy
    Parcours en boucle. Suivi, plein sud du GR12, contournement par le S du Lapatia, jusqu’à un collet situé au SO du pic d’Ohry. Remontée, pénible sous les rafales, en direction de l’Ori Txipi pour rejoindre le cheminement montant du col de Larrau. Arrivée au pic d’Orhy.
    La suite, c’est ICI

    crête conduisant au Grand Gabizos

    18 juillet 2019 – Grand Gabizos : un vieux rêve devient réalité !
    Très belle sortie débutée rapidement : 540 m de dénivelé pendant la première heure. Une collective 100% silencieuse. Le rythme en cause ? Sortie de la brume au bout de 90 minutes du côté de la cabane de Larue. A la cabane, Jacky prend la directissime pour rejoindre la crête. La suite, c’est ICI

    16 juin 2019 – Alto Aragon – Punta Tarmañones : royaume des insectes volants !
    Très belle sortie, en boucle, sur tout son parcours. A la portée de tous : du 2/2 max. Beau lac d’Escarra. Très belles vues sur la sierra Partacua et l’emblématique Peña Telera. A la punta Tarmañones, un incroyable « micro-cosmos » d’insectes volants. La suite, c’est ICI

    Ighil M’Goun 4068 : we dit it !

    24 juin/2 juillet 2019 – Haut-Atlas : trek par les crêtes du M’Goun et ses gorges. Traversée de la vallée d’Aït Bougmez
    9 étapes successives réalisées entre le lundi 24 juin 2019 et le mardi 2 juillet, 154 kilomètres parcourus pour un dénivelé montant de 5713m et descendant de 5772m.
    Plus haut : 4068m au M’Goun, plus bas au point d’arrivée : 1607m.
    Pour les étapes, voir à partir d’ICI

    Aguas Tuertas

    4 juin 2019 – Pyrénées aspoises : un tour du pic d’Arlet imprévu !
    L’objectif initial était de monter au pic d’Aillary, à celui du lac d’Arlet et au pic d’Arlet en passant, à l’aller, par la magnifique plaine d’estive de Aguas Tuertas et, au retour, par le col de la Contende. Sauf que : de fortes rafales de vent nous « accablent » au col d’Arlet. La suite, c’est ICI

    Mont Perdu depuis le mirador de Sierracils

    27 mai 2019 – Pyrénées aragonaises – Pueyo de Mondiciéto : same, same but different !
    A deux pas du canyon d’Ordesa, Broto. Belle cascade de Sorrocal. Nuitée réservée au « Portón de Murillo ». Casa rural à recommander. Après un petit déjeuner « sophistiqué », direction Fanlo, point de départ de la rando, à 15 kilomètres.
    La sortie, après une légère descente vers le « barranco del valle » (cela ne s’invente pas !)… La suite, c’est ICI.

    le Coste de Broca

    23 mai 2019 – Secteur Arlet – Double boucle par Banasse !
    Vingt deux cafistes au départ, à Aubise, au-dessus d’Urdos. Objectif : pour les uns rejoindre le refuge d’Arlet, par le vallon du Baralet, et pour les autres par celui de Belonce. Beaucoup de cafistes ossalois d’un côté, des palois de l’autre. Disons-le de suite, il ne s’agit pas d’une compétition ou d’un simple règlement de compte, entre haut-béarnais et bas-béarnais, mais… La suite, c’est ICI

    le cirque d’Olibon

    16 mai 2019 – Secteur Estanés et Olibon : neige et izards en quantité !
    Belle cascade au départ du parking de la centrale électrique d’Estané. Rouge dominant des roches et de la terre. Montée dans le bois, avec passage à la « cabane de l’ingénieur » pour atteindre le « pas de l’échelle ». Sous le pas, pente forte et plaques de neige : attention requise. Arrivée au lac d’Estanés que l’on longe par l’est. A moitié vide au milieu du printemps !. La suite, c’est ICI.

    le pic de Cézy

    9 mai 2019 – Boucle au-dessus des cabanes de Cézy
    Sortie très variée avec Maïlys : belles floraisons printanières dans la forêt qui, depuis le pont du Goa, rejoint les cabanes du Cézy. Jonquilles, petite gentianes, primevères, muguet sauvage etc. Large palette de vert pour les feuillus. Pousses de buis tendre. Mousses en verve. Salamandre paresseuse. Territoire à ours ?. La suite, c’est ICI.

    sommet du Lasnères

    1 mai 2019 – Grand huit autour du pic de Lasnères
    On aurait pu classer cette sortie dans la catégorie : « 1500m sinon rien ! ». En fait à l’arrivée, le grand huit flirte avec les 1700m de dénivelé et les 19 km de distance. Pour les premières randonnées pédestres de la saison, la barre est placée haut dès le début.. La suite, c’est ICI.

    col de Lallène

    22 avril 2019 – Tousseau-Coos en boucle
    8h15 : Départ rapide de Mathieu. On marche, au début du moins, à 600 m à l’heure. Remontée de la crête de Gutteres, entre le Coigt des Arrates et le Tousseau. Deux perdrix s’envolent devant moi au dernier moment. Violents et bruyants battements d’ailes. Un peu de fatigue au Tousseau. On a fait 1160m en 2h20. La suite, c’est ICI.

    19 avril 2019 – Mailh Massibé, Montagnon de Bielle : première randonnée printemps 2019
    Première sortie de randonnée du printemps 2019. Temps couvert = photos sombres. Un parcours classique avec une équipe en bonne forme qui rajoute au programme le Montagnon de Bielle. A l’arrivée, pour une rando de reprise, il y aura 1330 m de dénivelé. La suite, c’est ICI.

    le Pene Nègre

    13 avril 2019 – pic des Quatre Termes : défaillance (RS 13)
    Grande foule sur les pentes conduisant au pic des Quatre Termes. Indiscutablement un beau coin. Quatre murs pas trop raides mais suffisamment pour que l’effort soit fort.
    Défaillance due à des problèmes intestinaux. La suite, c’est ICI.

    Well done !!!

    30/31 mars 2019 – Madamète et Néouvielle en boucle : parfait ! (RS 11/12)
    Samedi, 8h30, parking de Tournabout 1460m – Première (et triste) impression : la neige se retire rapidement. Trop vite, trop tôt. La saison a débuté, il y a 9 petites semaines, le 26 janvier. Quelques portages courts dans la vallée de Dets Coubous. Rien de bien pénible. Le vallon d’Aygues-Cluses atteint, l’hiver reprend ses quartiers. La suite, c’est ICI.

    au sommet de l’Arre-Sourins

    27 mars 2019 – Gourette – l’Arre-Sourins : sorties entre « potes » (RS 10)

                              • Mercredi rien n’est prévu à l’agenda du club. Mardi matin, je propose, pour la première fois, une sortie hors collective sur le Google Group. Gérard, Philippe et Christian répondent présents. Deux s’excusent pour cause d’emploi du temps. Sympa ! On fait donc une voiture complète. Direction Gourette, station béton mais qui à l’avantage d’avoir de la neige (de culture) jusqu’au parking. La suite, c’est

    ICI.

    S sous le Pourtillou pour Olivier

    21 mars 2019 – Gavarnie – Le Pourteillou par deux fois ! (RS9)
    Le Soum de Labassa était au programme. Personne ne le regrettera. Un passage compliqué… et Le Pourteillou le remplace très avantageusement. Montée, sous un massif calcaire dominateur. Impressionné, le GPS fait des extrasystoles ! Un instant, on se croirait à nouveau sous les aiguilles d’Ansabère. La suite, c’est ICI.

    vue depuis sous le col de l’Iou

    16 mars 2019 – Anéou – Tour de la Gradillère : un bon classique (RS8)
    Très belle journée. Bonne ambiance. Ski sympa sur toutes les pentes. Quitter l’ambiance d’Anéou avec sa foule de raquettistes, randonneurs de tout poil, sans oublier le bruit de fond des motards qui montent au Pourtalet, pour se retrouver au Baigt de Houer, dans la haute vallée de Bious, est un réel bonheur : calme, solitude, beaux espaces vierges… La suite, c’est ICI.

    Grande et petite aiguilles d’Ansabère

    21 février 2019 – pic de Pétragème : Ansabère magique
    L’endroit est magique. Remonter sous l’imposant regard de la petit aiguille d’Ansabère, vers le col de Pétragème, est un vrai moment de bonheur. Longer les aiguilles calcaires est à part. Une histoire de couleur. Couleur calcaire. Le blanc n’est pas loin. La lumière s’en éclaire et vice-versa.
    La suite, c’est ICI.

    au fond, le Sanctus

    16 février 2019 – Sanctus, Becottes : neige pur bonheur !
    A 8h45, le télécabine de Ley ne connait pas encore l’affluence des grands jours. Le calme n’est qu’apparent. Sur le parking, les voitures arrivent sans discontinuer. Au moment de chausser les skis, les pistes sont libres de skieurs. Pénombre dominante. Clac, clac et c’est parti. La suite, c’est ICI.

    skieur sous le col de La Lahude

    14 février 2019 – pic de Barbe : grand soleil, neige variable
    A Tournaboup, c’est l’ambiance des grands jours. Vacances scolaires. Les voitures arrivent en flot ininterrompu. Les remontées sont en marche. La consommation d’énergie bat son plein. Voilà pour la note écolo-bobo. Tournaboup est un endroit assez génial. On y part, en ski de randonnée, dans tout plein de destinations. La suite, c’est ICI.

    le Ramoung et le Néouvielle

    9 février 2019 – CAF de Pau : imbattable en ski-rando + le « Belvédère Blanchet »
    Durant le week-end du 9 et 10 février, avec 9 collectives de ski de randonnée, 94 participants et près de 90 kilomètres de dénivelé grimpant cumulés, le CAF de Pau a affiché sa ferme intention d’user et d’abuser de la neige qui recouvre les Pyrénées. Retour, en images, sur la sortie qui conduit 12 cafistes « palois » du parking de Tournaboup au col de Madamette et au « Belvédère Blanchet » ! La suite, c’est ICI.

    devant : la Montagnette

    6 février 2019 – secteur Gavarnie : après la Montagnette, l’autre Montagnette !
    Il y a 10 jours, pour la première sortie de l’année, nous avons « conquis » la Montagnette, située au nord du pic du Midi de Bigorre. Aujourd’hui, c’est la Montagnette, située au-dessus du vallon d’Ossoue, à deux pas du cirque de Gavarnie. Un manque singulier d’imagination de la part de nos cousins bigourdans… La suite : c’est ICI.

    Pas inquiet !

    27 janvier 2019 – Pont de Camps – Formation neige-avalanche : sondes, pelles et DVA en émois !
    A 7h30, parking Verdun à Pau, il pleut à grosses gouttes. Rafales. Pas d’appel. « Elèves et enseignants » se précipitent dans les véhicules. Direction : le Pont de Camps, au dessus du barrage de Fabrèges pour la traditionnelle formation pratique « Neige-Avalanche ». Un complément indispensable après la soirée animée, le 7 décembre à l’UPPA…
    La suite : c’est ICI.

    Le « Bigorre » pour cap !

    26 janvier 2019 – Vallon d’Arizes : le CAF de Pau s’éclate sous le Bigorre !
    Première sortie de ski de randonnée, de la saison 2018/2019, pour la majorité des quelques 30 participants. Une sortie désespérément tardive : un 26 janvier ! A croire qu’une force supérieure, volontairement créatrice de ce retard et prise de remord, décide d’offrir pour la première tout ce que le ski de randonnée a de mieux. grand beau sans vent, neige de printemps, bonne épaisseur, humeur idéale de rentrée entre « vieux potes ». La suite : c’est ICI.

    vue depuis le pic de Coos

    15 janvier 2019 – vallée d’Ossau : Coos en boucle
    Répétition d’une sortie faite le 6 décembre 2018 par « mauvais temps ». Ce jour, le temps est « idéal » et la sortie permet d’apprécier de superbes vues à 360°. Une randonnée un peu plus longue que la précédente par la remontée intégrale de la crête de Guttères et celle de Coos jusqu’au col de Lallèn. Un coup de colère contre les écobuages. La suite : c’est ICI.

    accueil froid au pic Salhagagne

    10 janvier 2019 – Barétous : pic Salhagagne en boucle
    Maïlys voulait à tout prix aller marcher en Barétous. Fouinant sur le net, elle tombe sur une trace GPS qui paraît plutôt sympa : le pic Salhagagne en boucle. Départ bas : 353 m. Point culminant à une altitude raisonnable : 1050 m. Tout à fait de qu’il faut pour une journée annoncée couverte et froide et elle le fut ! Pour la suite, cliquer ICI.

    A nouveau, un spectacle rare !

    3 janvier 2018 – boucle par le Haboura : beau belvédère bigourdan !
    Marimar, Maïlys, Nicolas et BB en vadrouille autour du Haboura (1628m), située entre le Casque du Lhèris et le « Bigorre », au dessus de Campan. De superbes vues par un temps frais magnifique. Une douzaine de mouflons pour complèter le spectacle. La suite : c’est ICI.

    crête de Burcq

    31 décembre 2018 – Boucle Lariste – Burcq ou comment finir 2018 en beauté !
    La neige est bien présente. Crampons chaussés. Elle accompagnera les randonneurs pendant plus de 6 kilomètres. Du col de Lariste jusqu’à la cabane de Bonaris en passant par le col de Pau (2 fois) et le pic de Burcq. Marcher les pieds écartés (un peu), planter le talon dans les descentes, pied aval horizontal dans les montées etc. Autant cramponner, chose rare pour les deux skieurs de randonnée ! La suite : c’est ICI.

    crête du Pibeste : c’est parti !

    19 décembre 2018 – Pibeste-Soum du Prat dou Rey : magnifique ligne de crête !
    Attaque de la fameuse crête. Du calcaire aiguisé en dentelle. Exercice de précision sur près de 4 km entre le Pène de Souquète et le Soum du Prat dou Rey. Marcher sur les dents pointues d’une scie. Surtout ne pas basculer à droite. Ni d’ailleurs à gauche. Chute absolument pas recommandée. Les genoux trinquent. La suite : c’est ICI.

    crête de la Bouque de Hours

    12 décembre 2018 – Soums d’Arriste et d’Angoustise : belles découvertes !
    Ecrire à nouveau. Pour dire quoi ? Une super équipe. Un super encadrant. Une boucle inédite dans des territoires inconnus. Un temps idéal. Tout est dit.
    Il faut oser passer le col du Jaüt 1506, en venant du plateau de Castet 910, descendre légèrement, et ensuite cheminer SSE, sur la courbe de niveau 1470, pendant près de 2 kilomètres. A ce niveau, la découverte peut démarrer… La suite : c’est ICI.

    ambiance au Tousseau

    6 décembre 2018 – boucle par le Tousseau et le Coos : à refaire !
    Monter une collective, ce n’est pas évident. Il faut savoir où aller d’abord ? Les « pro », Jacky et Clapy, ont des bases de données personnelles inépuisables. Pour les encadrants récemment diplômés, c’est moins évident. Ouvrir une carte et imaginer un circuit. Pas simple d’autant plus qu’il faut prendre en compte, en cet inter-saison, l’enneigement qui fluctue. La suite : c’est  ICI

    col d’Arriste

    28 novembre 2018 – boucle par le Betoura et la Gélaque : vive le Piémont !
    Le Piémont, cela fait moins glorieux que les Ossau, Vignemale ou autre Néouvielle. Et pourtant, depuis que la neige s’est mise à saupoudrer (sans grande conviction) les pentes, la prudence y conduit tout droit et sa découverte est d’une grande richesse : vallées oubliées, forêts « tropicales », cayolars inconnus, sommets anonymes ! Aujourd’hui : le Betoura et le soum de la Gélaque. La suite : c’est ICI

    les crêtes du Gourzy

    22 novembre 2018 – Gourzy et Moncouges en boucle : vents contraires !
    7h30, casino des Eaux-Bonnes, la pénombre se dissipe. 15 minutes plus tard, c’est parti pour 15 lacets en forêt. Papotage général sur le chemin de l’Impératrice. Ici, on l’appelle Eugénie, et quelque fois, de Montijo. « Tras los Montes », ce n’est pas si simple : María Eugenia Ignacia Agustina de Palafox-Portocarrero de Guzmán y Kirkpatrick. Ceci dit, elle ne sera pas la héroïne du jour. Loin de là… La suite : c’est ICI

    ambiance : glissade interdite

    11 novembre 2018 – La Génie Braque en boucle : mémoriel et culturel !
    En ce 11 novembre 1918, la boucle par les crêtes de la Génie Braque aurait pu être simplement : montée dans la forêt des Tres Crouts, buis centenaires ravagés par la pyrale, amphithéâtre de hêtres élancés, étonnant refuge en bois d’Ahoulet, long cheminement sur les estives bordant les crêtes de la Génie Braque, descente par le col d’Haboub dans le long vallon de la Génie Braque. Retour sur Peyras. Il en fut autrement… La suite : c’est ICI

    à gauche : Pla Troubat, à droite : pic de Gerbe

    8 novembre 2018 – crêtes du Cinq Monts : deux vagues d’assaut pour la prendre !
    En cette veille du 11 novembre 1918, le CAF de Pau a décidé de prendre d’assaut la formidable ligne défensive des crêtes des Cinq Monts, dernière position tenue par l’ennemi. Au camp Bourdiou d’Aspeigt, une tactique simple est arrêtée. Une colonne l’attaquera par l’ouest. Elle sera conduite par le Capitaine Vialatte. Une seconde colonne mènera l’assaut par l’est. A sa tête, le Colonel Gauzëre. La suite : c’est ICI

    Le lac-coeur du Montagnon

    25 octobre 2018 – Montagnon d’Iseye en boucle : clap de fin de saison magique !
    La météo prévoit grand beau pour la journée puis la neige en suivant. A basse altitude qui plus est ! Une fin de saison été 2018 de randonnée annoncée ? Autant faire une ultime sortie « champagne » ! C’est parti pour plus de 18k de marche et près de 1800m de dénivelé.
    8h, la pénombre s’estompe. Sous nos pas, « Laruns s’éveille ». La suite : c’est ICI

    Soum de Bars : nous y étions !

    19 octobre 2018 – Soum de Bars en boucle : à découvrir !
    La météo avait prévu la pluie en début d’après-midi et c’est finalement le brouillard qui s’invite à la sortie. Il enveloppe la collective depuis la crête de la Sede de Pan jusqu’au Mail de la Cuette. Un long moment blanc pour traverser les estives situées sous le Mailh Massibé. Que préférer entre « ne rien voir » ou « se tremper » ? La suite : c’est ICI.

    vent du sud sur le « Géant de Pierre »

    13 octobre 2018 – crête Lavigne-Chérue en boucle : le vent en trop !
    A l’automne, la remontée de la crête Lavigne-Chérue est toujours un moment fort en images et sensations : Ossau encapuchonné, horizons embrumés, estives couleur jaune paille, pâle soleil, douceur des couleurs et des températures… Sur l’agenda du Club, la crête attire. La collective grimpe jusqu’à 14 randonneurs… La suite, c’est ICI.

    Zénitude !

    31 septembre et 1 octobre 2018 – Tour et « grimpette » au pic de Midi d’Ossau
    Une sortie conviviale entre amis. Dimanche 31 septembre : depuis le lac de Bious-Artigues, montée à la cabane du Peyreget, le lac de Peyreget, le col de Peyreget et le pic de Peyreget. Les ossalois en manque d’imagination. Descente pour passer la nuit au refuge de Pombie. La suite, c’est ICI

    ambiance automnale

    27 septembre 2018 – pic Gaziès – Soum d’Ass : crêtes entre Aspe et Ossau
    Très belle ligne de crêtes entre le pic de Gaziès et le col d’Ass de Bielle. Près de 5km avec à notre gauche, la vallée d’Ossau, et à notre droite la vallée d’Aspe. Magnifique journée d’automne. Couleurs pastels dominantes. Jaune paille des estives
    Pas d’izard. Mais où sont-ils donc passés ? Le suite, c’est ICI

    pic de Sesques 2606 crédit : Michel D.

    5 septembre 2018 – pic de Sesques en boucle : course contre le pluie !
    Le Multimodel de Meteoblue annonçe la pluie à partir de midi. Météo France à partir de midi (50% de probabilité) et les orages à 17h. Seule la matinée s’annonce belle. Les plans B et C sont prévus : la cabane d’Artigues de Sesques et de la cujala de Sesques peuvent nous servir d’abris. Le col et le pic de Sesques (1500 et 1700m de dénivelé) peuvent être délaissés au profit du très méconnu lac de Sesques. Pour la suite, cliquez c’est ICI

    au fond : le pic d’Arlet

    31 août 2018 – vallée d’Aure – pics d’Aret et de Sarroues : un dénivelé record !
    Pour faire court : la sortie fera près de 10 heures, le dénivelé frôlera les 2000 mètres, le kilométrage approchera des 18 kilomètres et Jacky pourra nous annoncer, en fin de sortie, qu’en ce 31 août, dernier jour de l’année calendaire du CAF, il réalise sa 106è sortie dans la cadre du CAF ! « Chapeau » diraient les espagnols (et oui !). Une très belle façon pour « notre Jacky national » de terminer la saison en tout cas. Les 2000 m, vous les atteignez souvent sur une sortie ? La suite, c’est ICI

    depuis la Hourquette : col d’Uzious et lac du Lavedan

    23 août 2018 – Gourette – boucle des lacs par l’Arre-Sourins
    La VW de Jean-François permet des records en matière de développement durable. C’est à 6 que l’on s’y « case » au Pont d’Oly, destination Gourette. Même pas sardine en boite sauf pour Mayalens confinée dans le coffre avec les sacs comme appuie-coude… Imbattable en développement durable, imbattable aussi en IK : 5 euros par personne ! La suite, c’est ICI

    depuis le Tapou : les dalles de Labassa

    19 août 2018 – Le Tapou : un « 3000 » (presque) facile !
    Le Tapou interpelle par son nom d’abord. Coup d’oeil au Palay (dictionnaire du Béarnais et du Gascon moderne). Tàpou, tapoû : neige tassée sous la chaussure, boule de neige. La toponymie étant une science assez « imprécise », restons en à cette première et simple tentative d’explication. Le Tapou était un lieux enneigé. Les anciens lui auraient attribué ce nom de Tapou : boule de neige… La suite, c’est ICI

    pic Lézat : quelle cheminée prendre ?

    5 au 10 août 2018 – Portillon – Formation randonnée alpine : un programme dense !
    En ce dimanche 5, 10 cafistes de Toulouse, Bordeaux, Grenoble, Nantes, Montpellier et Pau viennent « pointer », pour une formation randonnée alpine, aux Granges d’Astau. Les uns ont dormi sur place. Les autres se sont réveillés à la fraiche pour arriver en voiture. Deux cafistes palois font partis du lot. Gagneront-ils le précieux brevet fédéral qui ouvre les portes à l’encadrement de RA ? La suite, c’est ICI

    Cathy sur le toit de Troumouse

    20 juillet 2018 – La Munia : formation « sécurité » pour randonnée alpine
    Michel Thomas, épaulé par Stephane Arribarat, avait concocté une journée de formation où le mot clef était « sécurité » en randonnée alpine. Rappel, main courante, progression sur neige (avec ou sans crampons) et assurage sur rocher allaient donner un contenu dense à la sortie.
    La suite, c’est ICI

    soum d’Aas de Bielle 2380m

    23 juillet 2018 – crêtes entre Ossau et Aspe : plein les yeux !
    les mots clefs : vallon d’Aule, col de Héous, pic Gaziès, col Turon Garié, Soum d’Aas de Bielle, pic d’Auliou, vallon d’Aas et aussi fleurs à profusion, ballet de milans dans ascendants, vautours fauve, gypaète, isard solitaire, marmottes criardes… La suite, c’est ICI.

    Jean et Pierre ou Pierre et Jean ?

    19 juillet 2018 – Tour de l’Ossau : un classique revisité !
    Le Tour de l’Ossau, c’est le classique par excellence. Qui ne l’a pas fait plusieurs fois ? Restait à le pimenter un peu. Une sortie réalisée dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. Acte 1 : longer le lac de Bious, traverser le plateau de Bious que des tondeuses Made-in-Aquitaine achèvent de raboter… La suite, c’est LÀ.

    Soum de Grum : rares gentianes blanches !

    15 juillet 2018 – Soum de Grum depuis Estaing : à découvrir !
    Une découverte à l’honneur : la gentiane de Koch, non pas bleu profond, mais bien blanche !.
    Au gite d’étape de Viellette, deux gros taureaux paissent devant la ferme. Départ tonique. Michel démarre rapidement. Fuit-il les quadrupèdes ? Le palpitant a besoin d’un instant pour s’ajuster. Aah, les vieux diesels… La suite,  c’est

    combe Vallot sous les Frondellas

    7 juillet 2018 – Alto Aragon – Frondellas en boucle : costaud !
    Réveil 3h45 pour un départ du pont d’Oly à 5h. Dur, dur ! 6h55 : arrivée au barrage de la Sarra au-dessus de Sallent de Gallego. Remontée le long du « rio Aguas Limpias » jusqu’au lac de Respomuso. Il y a de l’eau partout. La fonte est loin d’être achevée. La suite, c’est LÁ.

    le Grand Barbat et son lac

    3 juillet 2018 – Grand Barbat, Grand Bonheur !
    Michel avait proposé le Grand Barbat (départ lac d’Estaing – 1650m de dénivelé, 16km), la semaine précédente. Seul « mézigue » avait répondu à l’appel. Annulé. L’affiche était-elle trop « rude » ? Par un adroit tour de passe-passe, la même destination était proposé une semaine plus tard : départ cabane d’Arriousec – 1450m de dénivelé. La suite, c’est ICI

    lac de Pouey Laun

    1er juillet 2018 – lacs de Migouélou et de Pouey Laun : beaucoup de neige, beaucoup de fleurs !
    La montée vers le lac de Migouélou laisse toujours un souvenir marquant à ceux qui la découvrent : il faut enchainer, pas moins, de 83 virages avant de pouvoir trouver un semblant de ligne droite vers la cote 1840 ! Une montée en Z continue, de 450m de dénivelé, réalisée en une heure. La suite, c’est

    Cirque d’Olibon

    27 juin 2018 – Aragon – boucle par le cirque d’Olibon et la brèche de Sécus
    Marchant à un bon rythme, l’équipe en profite pour dépasser l’objectif initial du, très esthétique, Cirque d’Olibon et convertir la sortie en une boucle originale passant par la brèche de Sécus, beau belvédère sur le Visaurin. Une sortie aux multiples panoramas qui appelle à y revenir. La suite, c’est

    depuis le lac du Plaa de las Baques : le pic Paradis, l’Ossau

    20 juin 2018 – Grand Tour, par crêtes et cimes, des lacs d’Ayous
    Le tour des lacs d’Ayous : qui ne connait pas l’immuable randonnée des familles béarnaises ? Immuable jusqu’au jour où Jacky décide de la revisiter. Elle gonfle alors irrésistiblement en dénivelé, distance, points de vue et impressions diverses. Départ Bious-Artigues. Première destination : le lac Castérau. Plateau de Bious : un immense jardin fleuri. La suite, c’est ICI

    17 juin 2018 – Peña Foratata orientale – formation 4/4 : que du bonheur !
    Les choses se corsent. Le mur est sous notre nez. C’est parti pour la formation. Jean, Cathy, Michel et Jean-Claude : 4 encadrants pour 7 participants. On pourrait croire que c’est du luxe mais, il les faut bien. La grimpe : c’est pas simple ! La suite sur mon blog : c’est

    ski nautique sur le lac de Montagnon

    15 juin 2018 – Ski nautique au lac de Montagnon !
    Petite équipe resserrée puisque, à Goust, nous partons à trois : Cathy, Dominique et « montagnard rapporteur ». Une femelle labrit se joint à nous. Toute frétillante, elle galope devant. Chemin faisant, elle prendra sa place derrière. Brave chien de berger obéissant qui suit son maître ! Sauf qu’à la fin, elle terminera en nous suivant péniblement. La suite, c’est ICI.

    Droit devant : la Montagne Verte

    7 juin 2018 – Crête d’Andreyt : les jolies colonies de vacances !
    Excellente ambiance tout au long d’une très beau parcours en estives principalement. No stress. Un peu la « colo d’avant ».
    Pause déjeuner détendue au gite Moundarren de Dominique Vialatte. A découvrir absolument. Descente jusqu’au village de Béost. La suite, c’est .

    le Mailh Massibé, c’est « tout dret »

    31 mai 2018 – Mailh Massibé : Course contre la pluie
    Première sortie collective, commen encadrant, dans le cadre du Club Alpin Pau-Ossau pour le « rapporteur ». Un baptême du feu en quelque sorte. De feu, il n’en fut point question mais plutôt de pluie. Méteo France annonçait la veille que, depuis le début de l’année, il est tombé, sur le Béarn, 50% de précipitation de plus que la normale. La suite, c’est ICI.

    Mailh Massibé : pas très accueillant !

    29 mai 2018 – Mailh Massibé : Reconnaissance
    Afin de préparer la première sortie collective que j’organise pour le compte du Club Alpin Pau-Ossau, mission exploratoire pour constater l’enneigement et les difficultés qui pourraient se présenter. Gérard Estrade m’accompagne. Les fleurs qui seront les « stars » de la journée.
    La suite, c’est .

    « les indiens dans la jungle »

    24 mai 2018 – crête du Rey : très ludique !
    Randonner au « Rey » est la sortie la plus proche de Pau : 25 km depuis le parking du Pont d’Oly ! Surtout ne répétez à personne qu’à 30 minutes, et 25 km de Pau, on peut crapahuter. Sinon, les nordistes vont nous envahir ! D’ailleurs, sans eux, on est déjà bien assez nombreux lors des collectives. Jugez-en : 15 participants rien que pour cette sortie. 7h45 : départ sous la conduite de « mézigue », votre « rapporteur » de service. Pour lui, c’est le baptême du feu. Une première comme co-encadrant.
    La suite, c’est ICI.

    renoncules des Pyrénées

    21 mai 2018 – Crête d’Andreyt : magie du Printemps !
    Sortie en repérage, avant une première collective en tant qu’encadrant au CAF. Gérard m’accompagne, son guide sur les fleurs à la main. Le Printemps grimpe à l’assaut des pentes. Les Pyrénées virent du blanc au vert.

    La suite, c’est .

    Descente sous le pic de Labigouer

    17 mai 2018 – vallée d’Aspe – Lhers : pic de Labigouer en boucle
    Parking du gite de Lhers : le soleil perce. « L’encadrement bleu-ciel » s’active. Les GPS accrochent les satellites.  Top départ et… on rate le GR10. Séance « tout dret » dans la pente pour le rejoindre. Montée cool au col de Barrancq. Cap au sud sur la ligne de crête. La suite : c’est ICI

    4 mai 2018 : incroyable surprise au réveil !!!

    4 mai 2018 – Haut-Atlas, Aït Bougmez : A la découverte de la « vallée des gens heureux » (suite)
    L’incroyable se produit durant la nuit. Il tombe 10 à 15 cm de neige. Un début mai ! Qui ose parler de réchauffement climatique ? Sachant que la neige ne tiendrait pas longtemps, je file prendre des photos alors que le gite est en sommeil… La suite, c’est .

    Le grenier de Sidi Moussa

    2 mai 2018 – Haut-Atlas, Aït Bougmez : A la découverte de la « vallée des gens heureux »
    Enserrée entre de hautes montagnes (2500m à 3600m), la vallée des Aït Bougmez (vallée des Gens Heureux) s’ouvre, très lentement, à l’extérieur. Les routes bitumées prennent, peu à peu, la suite des pistes. A l’automne 2018 devrait s’achever le bitumage de la route qui… La suite, c’est ICI. 

    lac d’Izourar : ânes broutant sur l’eau !

    3 mai 2018 – Haut-Atlas : tour du lac d’Izourar
    Depuis l’excellent « écolodge » de Touda, situé dans la vallée des « gens heureux » (Aït Bougmez), la première et facile randonnée consiste à monter au lac d’Izourar. Entouré d’estives où paissent chèvres et moutons, il est dominé par des pics dépassant les 3000.
    La suite, c’est .

    Grotte 1770

    27 avril 2018 – pic Bricoutou : journée blanche et franche convivialité !
    Du pic Bricoutou, on ne connaitra que le nom. Le dense brouillard ne se déchirera, tardivement, qu’en fin de sortie, au bas du vallon de l’Annès, pour laisser admirer son « Pain de Sucre », Lescun et ses estives.
    La suite, c’est ICI.

    Belle perspective de la descente depuis le Néouvielle

    16-17 avril 2018 – Néouvielle en boucle : Vieille neige pour vieux mecs !
    « Vieille neige », traduction française du gascon Néouvielle. Quand aux « vieux mecs », le plus vieux, c’est mézigue. Se rapproche inexorablement de la barrière des 70 ! Il souffrira un peu dans cette sortie « hors-catégorie ».
    Les autres, à plus ou moins 60 (Michel Thomas et Patrick Sicé), ne sont pas non plus de petits jeunots. Ils démontreront que l’expérience compense largement les effets du temps qui passe.
    Dernier de la troupe : Jérome Bonnemason. Un « petit jeune » remarquable de 37 ans qui fera toute la sortie avec un seul bâton…
    La suite, c’est .

    Au fond le Jaoüt

    15 avril 2018 – pic Durban : première rando pédestre 2018
    Le pic Durban est devenu un classique pour marquer les premières sorties pédestres de printemps. Maïlys m’accompagnait dans cet exercice en 2017. Cette année, Didier Mazoin se joint à nous.
    La suite, c’est ICI.

    Après les boulettes, les coulées et avalanches ?

    5 avril 2018 – Arre Sourins : boulettes, fissures, corniches et autres soucis.
    7 h : au Pont d’Oly, la collective attend un absent. 10 minutes passent. Par smart-phone, connexion à l’agenda pour se rendre compte que le « no-show » s’est désinscrit. Quand ? On ne sait. Départ avec retard ! La suite, c’est au lien ci-dessous. La suite, c’est .

    Nuage « circulaire » au-dessus de Formigal

    29 mars 2018 – Secteur Ossau – lac et cabane du Peyreget : neige excellente !
    La météo est mi-figue, mi-raisin. Capricieuse, sans certitude. Au parking, le temps est calme. Le soleil levant s’essaye à passer au travers des nuages. Une fine-couche de poudreuse recouvre une sous-couche ferme, parfois tôlée.
    La caravane s’ébranle et zigzague en direction du col de L’iou. La suite, c’est ICI.

    sculptures sur neige au sommet

    22 mars 2018 – vallée d’Ossau, pic d’Astu : une sortie presque parfaite…
    Dès la sortie de Gabas, le bitume se colore en blanc. Un blanc brillant, couleur glace. Il en faut bien plus pour les pneus neige du 4*4 de Benoît. Ambiance posée. Arrivé au parking d’Anéou (celui en dangereux épis), un vent glacial envahit les voitures… La suite, c’est .

    Les « Aygues Tortes » devant la cabane de Peyrahitte

    17 mars 2018 – vallon de l’Yse – boucle par le col de Pierrefitte : grand blanc dominant !
    Deuxième année d’affilée où Angélique programme la brèche de Badescure avec annulation au dernier moment pour cause d’intempérie. Ne pas laisser tomber : l’année prochaine sera la bonne ! Replis donc sur « le col de Pierrefitte ». Un replis de qualité.
    La suite, c’est ICI.

    12 h : « Just did it ! »

    9 mars 2018 – Super-Barèges – Crête de la Pègue : PGHM et boulettes
    Petite escapade entre ami dans un environnement de randonnée difficile : neige pas stabilisée, vent capricieux, réchauffement des températures. Les randonneurs pyrénéens sont mis sous pression par une météo compliquée qui ne favorise pas leur pratique favorite. La suite, c’est .

    paysage sculpté par le vent sous la Hourquette

    1 mars 2018 – Hourquette de Mounicou en boucle : vent turbulent, neige difficile et alors ?
    D’entrée de jeu, Michel renomme l’Hourquette de Mounicou en Hourquette des Bourricots. Qu’en penser ? Les bourricots en général portent de lourdes charges. Au départ, l’instruction se précise : « prenez vos crampons et piolets ». Michel a déjà rendu les casques obligatoires. La suite, c’est ICI.

    Embouteillage au Monte Estellatta !

    24 février 2018 – Val Maira – settimo giorno : Monte Estelletta depuis Ponte Maira
    Les jours se suivent et se ressemblent : – 4° au réveil et 50 bons centimètres de fraîche supplémentaire. Toujours aussi légère. Il en faut plus pour freiner Gaby. Tout le monde en voiture. Descente, pour Acceglio, sur une route immaculément blanche et remontée sur Ponte Maira où de nombreuses collectives se sont données rendez-vous.
    La suite, c’est

    devant Jean-Philippe, Gaby creuse son sillon…

    23 février 2018 – Val Maira – sesto giorno : Gaby, le renard argenté
    8h30 : le clocher de Chialvetta sonne un coup à notre passage. Il neige en continu. Cela fait 3 jours que les chutes de neige ont démarré. Le « bollettino de 3Bmeteo.com » ne parle que de « neve debole, neve et rovesci di neve ». Selon sa lecture, demain sera la pire journée de la semaine. Notre dernière à Chialvetta. La suite, c’est ICI

    Départ depuis « l’Antro »

    22 février 2018 – Val Maira – quinto giorno : Retraite au Vallonasso
    Sous la fraîche, la tôle, plus ou moins glacée, complique la progression. La météo avait prévu « brise légère », ce sont de fortes rafales qui nous agressent à la sortie de la forêt. Rafales froides, neige, tôle, pente ferme : un cocktail qui demande pas mal d’énergie. Gorgées de thermos. La suite, c’est

    La croix du pic de l’Estelletta

    21 février 2018 – Val Maira – quarto giorno : monte Estelletta par Pratorotondo
    Gaby avait prévu une sortie hors secteur. A 6h30, le portable de José sonne le réveil. Coup d’oeil à l’extérieur. Il neigeotte et une petite dizaine de cms de fraîche couvre le sol. Impossible aller au point de départ prévu. Le plan B nous conduit au Monte Estelletta avec départ ski aux pieds depuis Chialvetta. La suite, c’est ICI

    Crête conduisant au Bric Cassin

    20 février 2018 – Valle Maira – terzo giorno : le sommet du Bric Cassin
    8 h, la cloche de « la Madona della Nieve » sonne au passage de la collective. A 14 heures, à son passage retour, elle l’accompagnera à nouveau. Elle sait que nous venons de la région lourdaise ! Nous voilà donc bénis pour le reste du raid. La suite, c’est

    sortie de la forêt

    19 février 2018 – Valle Maira – secondo giono : le sommet Bric Boscasso
    Personne ne le dit mais le stress plane au-dessus de l’équipe, au moment où elle chausse les skis de randonnée, pour cette première journée du raid. Qu’ai-je oublié ? Crampons, couteaux, gants, bonnet… sourire ? Le matériel est-il bien réglé ? Le guide, comment est-il ? La suite, c’est ICI

    No problem !

    18 février 2018 – Valle Maira – primo giono : longue étape d’approche
    18 heures et arrivée en même temps que la nuit. Juste le temps d’observer que l’enneigement n’est pas top. Joli village au bout du monde. Surprise : au gite, le dortoir pour 8 ne fait pas 30 m2! Il faut s’y caser ainsi que tout le bardas. Pas d’étagères, pas de clou au mur.
    La suite, c’est

    Gare d’arrivée du funiculaire de l’Ayré

    11 février 2018 – Barèges – l’Ayré : douche froide en pays Toy !
    Sept heures à Pau, il bruine. Température : 8°. Calcul rapide, à 0,7° par tranche de 100 m, il devrait neiger 1142,85 m au-dessus de la tête de mézigue. Comme Pau est à 200 m d’altitude, la neige nous attend à 1342,85 mètres. . La suite, c’est ICI.

    Une nouvelle crèche pour le Père Noël ?

    8 février 2018 – Vallée d’Aspe : jour blanc à Barlagne
    Journée grand blanc. Dans le ciel, sous les planches, dans les yeux. Lunette de soleil désespérément dans les sacs. Masque de rigueur.
    Descente dans une fraiche plutôt sympa.La montée du col de Bouesou se fait sur une route saupoudrée de blanc. Les véhicules passent sans problème.
    La suite, c’est .

    final du vallon d’Anglas

    3 février 2018 – Gourette, formation « TNTT » : 60 ans plus tard, la quatrième étoile !
    En novembre dernier, lors de l’AG du Club Alpin de Pau et de la vallée d’Ossau, Pierre Hourcade, avec son entrain habituel, distribuait des prospectus sur les cycles de formation et perfectionnement « ski alpin », « toute neige, tout terrain », « snow-board » et « télémark » organisés par le CAF en collaboration avec l’Ecole de Ski Français de Gourette. Déclic immédiat : « Banco, c’est pour moi ». La suite, c’est ICI.

    Trône du Roi – GPS : prise de tête !

    31 janvier 2018 – Boucle Trône du Roi : 3 cols, 4 soums pour un « grand-huit » !
    Une grosse « balade » avec 1400 m de dénivelé, 16 kilomètres de parcourus, 3 cols et 4 soums au menu. Magnifique coin du piémont pyrénéen situé au-dessus d’Escot en vallée d’Aspe. Vues splendides tout azimuts bien que bouchées dans la plaine. Pau, Oloron, Lacq sous le brouillard.
    La suite, c’est .

    remontée vers le col d’Anéu

    29 janvier 2018 – Boucle cirque Anéu, plateau de Bious par cols de l’Iou et d’Anéu : sympa !
    Ce parcours avait été fait, en collective CAF, il y a quelques semaines, avec brouillard, bruine et vent en prime. Un parcours intéressant et beau notamment lors de la descente à ski vers le vallon de Bious-Artigues. Une bonne raison pour venir le revisiter par grand beau temps et constater qu’il y a là une belle boucle à faire chaque année. Pour le découvrir, c’est ICI..

    Montée finale sous le Peyreget

    24 janvier 2018 – Neige de printemps en Anéou : « Tout du bonheur ! »
    Sur l’agenda, nous devions aller chercher la « neige de printemps » du côté de Formigal. C’est à Anéou que Roger Pourtau et André Vignot préfèrent nous conduire. La succession de dégel et regel des derniers jours a rendu la neige dure et glacée. Seuls les versants sud ensoleillés connaissent, en cours de journée, un léger « décaillage »… Pour la suite, c’est .

    « Café-restaurant du Néouvielle »

    18 janvier 2018 – Crête de la Pègue : « On devait s’exprimer ! »
    Tout était réuni pour une belle sortie : enfin, le grand beau. Enfin une température agréable. Enfin le vent aux abonnés absents. Le soleil motive le collectif. La neige semble prometteuse. Jean-Pierre ressent la sortie : « on devrait s’exprimer ! »… sauf que, suite à un « évènement météorologique »… Pour le découvrir, c’est ICI.

    Non, le soleil ne percera pas !

    11 janvier 2018 – Crêtes Hautacam : Ambiance grisaille
    Faibles chutes de neige durant toute la sortie, ciel lourd de menaces, luminosité éteinte, soleil totalement aux abonnés absents, vent froid désagréable… et – enfin du positif – ski plutôt sympa ! Une sortie le « nez dans le guidon ». Pour la suite, c’est .

    ballet de Milans Royaux

    4 janvier 2018 – Plateau d’Ourdinse : Après la tempête Carmen, la vie animale reprend de plus belle
    « Plateau d’Ourdinse : Après la tempête Carmen, la vie animale reprend de plus belle » ou comment voir des dizaines d’izards, de milans royaux, de vautours fauves, de choucas et un gypaète en quelques heures…
    Pour la suite, c’est ICI.

    belles vues avant le brouillard

    21 décembre 2017 – Anéou : « révision générale ! »
    Bruine en appetizer, neige peu franche, brouillard menaçant, soleil éphémère, neige pourrie, conversions + stem + chasse neige + baignoires, godille godiche, brouillard enveloppant, pause casse-dalle fraiche et humide, rafales de vents, brouillard opaque, GPS triomphant et… le miracle se reproduit… Pour la suite, c’est .

    Neige de cinéma

    5 décembre 2017 – Luz-Ardiden : Montagnes russes en pays Toy
    Parking de Bédéret à Luz-Ardiden. Nous sommes 11 « gars ». Une collective sans « nanas ». Chacun y va de ses regrets. Un au moins est collectivement partagé : pas de fille, pas de gâteau ! La collective se scinde en deux. Les uns irons avec Michel, les autres avec Benoit. Pour la suite, c’est ICI.

    Noël, c’est demain…

    3 décembre 2017 – Plaa dou Soum : Enfin la neige !
    Enfin la neige ! Grand soleil, température carrément fraiche, poudreuse (sans sous-couche) d’environ 30 cms. En 8 jours, les Pyrénées ont fait leur mue. Ce ne sont plus les mêmes. Elles ont grandi, sont devenues impressionnantes avec leurs parois plâtrées.
    Pour la suite, c’est ICI.

    Magie des lieux

    29 novembre 2017 – Sierra de Guara : boucle autour du Barranco de Mascún
    Départ, depuis Rodellar, un peu avant 8 h, alors que la pénombre recule. Les chats sauvages du village nous escortent. Pas un bruit dans ce village perdu au coeur de la Sierra de Guara.
    Pour la suite, c’est LÀ.

    Les crêtes sous le Grum

    22 novembre 2017 – Aubisque-Jaüt-Aste par les crêtes : « au bonheur des genoux » !
    Partir du col d’Aubisque pour descendre, en passant par le Jaüt, à Aste-Béon peut paraitre, a priori, un plan bizarre. A y regarder de plus près, il s’agit en fait d’un cheminement, à 67,13 % (!), sur les crêtes comme on les aime tant au CAF de Pau et de la vallée d’Ossau. Pour la suite, c’est ICI.

    col de Berbeillet

    19 novembre 2017 – Rando Dahut : de Couraduque au Berbeillet
    Tout le monde l’a vu. Personne ne l’a jamais photographié. Le Dahut a pour caractéristique de tourner en rond autour des sommets. Il va toujours dans le même sens ce qui a modifié sa morphologie. Les pattes avals, au fil du temps, sont devenues plus longues que les amonts. Pour la suite, c’est .

    A qui le tour ?

    16 novembre 2017 – Crête de Pan : une première initiation 4/4 qui en appelle d’autres !
    Une sortie du Club Alpin labellisée « Poursuite initiation 4/4 » et une longue liste de matériel mettent de suite dans l’ambiance : « descendeur, 2 mousquetons à vis, piolet, sangle courte, casque de montagne, noeud auto-bloquant, sangle 1m80, baudrier équipé ». Pour la suite, c’est ICI

    cirque d’Ansabère vu depuis la cabane de Pédain

    3 novembre 2017 – Boucle à Ansabère : pics Mouscaté, Ansabère et petit Ansabère, Petragème
    Du pont Lamary à la cabane de Pédain, située sous le pic d’Ansabère, il n’y a que quelques encablures. Nous sommes sous un incroyable massif calcaire : crevasses, aiguilles, gouffres, fissures, résurgences le sillonnent de toute part. C’est beau. Qui a bien pu créer cela ? Pour la suite, c’est .

    La preuve !

    31 octobre 2017 – Pourtalet à vélo : gros pensums et grands bonheurs
    Commencer par le positif ou le négatif ? Pas d’idée… Prenons alors dans l’ordre !
    Bielle, 8h30, il fait 6,5° ! Vraiment frais pour un cycliste. Pose de différentes couches vestimentaires : deux paires de gants, deux t-shirts « techniques », coupe vent vélo recouvert par la parka polaire montagne, casquette polaire plutôt que casque. Il reste dans le sac à dos pour plus tard. Pour la suite, c’est ICI.

    L’Ossau vu depuis le Lurien

    28 octobre 2017 – Un Lurien automnal de toute beauté !
    Sortie au Lurien, pic qui domine le lac d’Artouste et réserve des vues magnifiques sur le Palas, le Balaïtous et l’Ossau (pour les plus proches).
    Départ depuis le pont de Camps, en longeant la centrale électrique, au moment où l’Ossau sort de sa léthargie et se laisse caresser par les premiers rayons du soleil. Pour la suite, c’est .

    Sympa comme « lieu de cantonnement ! »

    21 octobre 2017 – Gavarnie : La Cabane des Soldats
    Une sortie à la portée de tout le monde qui permet de très belles vues sur le Cirque de Gavarnie. Quelques lacets « caillouteux » au-dessus de Gavarnie. Mais rien de vraiment pénible. Cheminement ensuite sur un bon chemin en terre avec, en cas de mauvais temps soudain, la possibilité de se réfugier…
    Pour la suite, c’est ICI

    Le Mont Perdu vu depuis le refuge de Tuquerouye

    13 et 14 octobre 2017 – Gavarnie : Rochers blancs, Astazou, Tuquerouye et autres divertissements
    « Randonnée exigeante réservé exclusivement aux montagnards aguerris » : voilà comment Mariano annonce sur TOPOPYRENEES la « course » qu’il nous a réservée. De suite, le terme de « montagnard aguerri » interpelle. Le dictionnaire précise : « quelqu’un d’endurci par les expériences passées » « quelqu’un d’habitué à affronter des choses pénibles, difficiles ». Nous voilà prévenu ! Pour la suite, c’est

    Descente vers le Ronglet

    5 octobre 2017 – Boucle pics Ténèbre, Isabe, Permayou, Ronglet : pleins les yeux… plein les pieds !
    L’annonce disait « Pic de la Ténèbre : une randonnée longue pour randonneurs physiques et aguerris » . Elle fut effectivement longue : près de 20 km et 1770 m de dénivelé.
    Il faut dire que le pic de la Ténèbre – un nom pas particulièrement encourageant – n’était que la mise en bouche du jour, après un « appetizer » de choix : grimper d’une seule traite au lac d’Isabe. La suite, c’est ICI

    pic du Canigou : we did it !

    27 et 28 septembre 2017 – Pic du Canigou : belvédère incomparable sur le Roussillon !
    Une première : monter au Canigou (en famille) après avoir « raté » son ascension en 2013, lors de la traversée des Pyrénées par la HRP (pour cause de mauvais temps). Par où passer ? Le Canigou : on ne l’atteint pas facilement. Il faut se le gagner. Les topos guides donnent 9 points de départ aux 4 points cardinaux ! Quel est le parcours le plus « cool » pour mes deux accompagnatrices, non entrainées et aux genoux « craignos » ?
    La suite, c’est

    Pyrénées – Pireneos : On ne s’en lasse jamais !

    12 septembre 2017 – Pico de Bacias/Baziás : sec, rocailleux, austère mais ambiance top !
    Montée par de longs zig-zags, en suivant « la senda » (le GR11) dans la forêt en direction de l’Embalse de Brazato. Lélé repère des cèpes des pins. La collective ne lui laisse pas le temps de partir en « cueillette » !
    La suite, c’est ICI

    Le Palas (crédit Mariano)

    7 et 8 septembre 2017 – Pic Palas : Engagé, aérien et magnifique à la fois !
    Ce Palas, cela faisait des « lustres » qu’il était sur ma voie. Massif, trapu, bien campé sur ses arêtes rocheuses si caractéristiques, il a tout pour impressionner. Il est unique. Jamais conquis (par l’auteur!). Toujours vu. Il fallait le « vaincre ». Mariano devait aussi, non pas le vaincre, mais comprendre… La suite, c’est

    Pensum droit devant !!!

    24 août 2017 – Vallée d’Estaing – pic du Clot Bédout : Exigeant !
    A coup de louche : 40% de cheminement classique dans le fond du vallon d’Estaing, 40% de méchants pierriers et pentes croulant sous les rhododendrons et la bruyère (vive le miel !), reste 20% pour un final pentu où le palpitant est (un peu) à la peine. Belles vues au sommet notamment vers un glacier de la Néous, sous le Balaïtous, décharné et à la peine !
    La suite, c’est ICI

    col d’Aubisque

    20 août 2017 – ObisK – Crêtes d’Andreyt et du Grum : So close, so great !
    Le topo de TOPOPYRENÉES qualifiait la sortie de « marcheur » et c’était tout à fait le cas. Une sortie à la porté de tous les « bipèdes ». Ce que ne rappelait pas le topo, c’est à quel point le site du col d’Aubisque permet des vues exceptionnelles vers de nombreux massifs calcaires à la belle couleur « gris argenté » : à l’ouest, celui du pic du Ger, au sud, celui du Gabizos ou au nord celui du Jaoüt (pour ne citer qu’eux!). Vie pastorale intense autour de nous et… mort aussi. La suite, c’est

    Pic de Sesques 2603 m

    17 août 2017 – Boucle solitaire par le pic de Sesques : exigeant et beau à la fois !
    Départ des gorges du Bitet, magnifique fond de vallée encaissé et préservé de la circulation par une méchante route empierrée où il vaut mieux rouler avec une voiture surélevée. Le fond de ma « caisse » touche par deux fois. Sans dommage. Montée par les bois vers le vallon de Sesques. Arrivée à la belle cabane d’Artigue de Sesques et son estive. La suite, c’est ICI

    L’Ossau depuis les crêtes Lavigne-Chérue

    12 août 2017 – Reprise : Petits pics et grands plaisirs !

    Reprise : pourquoi ? Difficile de faire court : après 7 inflammations du pied droit en 4 ans, voilà que le gauche connait sa première, suite à la montée fin avril à l’Aneto, en ski de rando. Repos contraint de plusieurs semaines à plusieurs mois chaque fois ! La suite, c’est

    Cheveux au vent !

    2 juillet 2017 – HRP – Retour à la première étape : Toujours aussi venteux !
    Profitant de la présence de Maïlys à Argelès-sur-Mer, retour sur la première étape de la HRP d’est en ouest, démarrée à Banyuls. Le temps est bien plus beau qu’en 2014 mais le vent à « décorner des boeufs » est plus fort encore ! Montée depuis le col des Gascons – une référence à d’Artagnan et ses mousquetaires venus aider le Roy de France à chasser les castillans du Roussillon – jusqu’au puig Salfort. La suite : c’est ICI

    Les ballons du cinquantenaire pour Charlotte

    24/25 juin 2017 – Cinquantenaire de POMBIE et tour du Peyreget en prime !
    Les mules descendent à la rencontre des premiers « festayres » qui arrivent pour célébrer les 50 ans du refuge de Pombie. Le programme est chargé. La République des Pyrénées, l’Eclair et France-Bleu Béarn ont largement annoncé l’évènement. Là-haut, à côté du refuge, les bénévoles du « Club Alpin de Pau et de la vallée d’Ossau » ont monté 5 tentes marabout… La suite : c’est

    Au sommet du « Petit Arre Sourins »

    14 juin 2017 – Rando solo de reprise : boucle des lacs par la Hourquette d’Arre
    Avec le pied gauche douloureux depuis deux mois, il s’agit de « tester la bête » et voir si une randonnée « respectable » peut être réalisée. Un test à réaliser plutôt seul pour ne pas gêner une collective au cas où…
    Une occasion aussi pour tester de nouvelles chaussures, achetées par internet en Allemagne où LOWA propose non seulement les classiques tailles (42, 43, 44 etc.) mais aussi des largeurs small, medium, large. C’est parti donc avec du « 45 1/3 large » : de véritables pantoufles ! La suite, c’est ICI

    « Remue-méninges ! »

    20-21 mai 2017 – Formation carto 2 à Gavarnie : le grand « remue-méninges ! »
    Nous savions qu’avec Jean-Pierre PETIT, animateur du CAF de Pau et spécialiste en cartographie, le week-end de formation du 20 et 21 mai, serait très studieux. Mais qui aurait imaginé qu’il le soit autant ???
    La suite, c’est

    Longue progression vers l’Aneto

    19-20 avril 2017 – Aneto, techo del Pirineo – Mahomet : « No pasaran !
    Marchant dans les Pyrénées depuis… 60 ans, il me fallait bien en gravir le toit. C’est chose faite avec la montée au pic d’Aneto (3404m) situé dans le massif de la Maladeta au-dessus de Bénasque.
    La suite, c’est ICI

    Les Mallos qui dominent le village

    16 avril 2017 – Aragon – Mallos de Riglos : Tous les sens s’éveillent !
    Festival d’odeurs : genets en fleurs, thyms en fleurs, romarins en fleurs, iris etc. Le bouquin de Patrick Süskind, le Parfum, revient immédiatement à l’esprit. Le nez est assailli.

    La suite, c’est

    Descente de la crête entre le pic et la brèche

    13 avril 2017 – La Mongie – Pic des Quatre Termes : Plus « cool » que prévu !
    Neige facile sur toute la montée. Couteaux plutôt bienvenue. Deux ou trois petits rapaillons toniques. Très belle vue une fois la Brèche de Coritadé atteinte. Final à pied sur la crête aiguisée, piolet à la main.
    La suite, c’est ICI

    Les bicycles de l’Aubisque

    7 avril 2017 – Aas-Soum de Grum : Les bicycles de l’Aubisque
    Beau soleil pour une sortie, assez longue, mais avec un panorama toujours magnifique sur les montagnes qui entourent Gourette. A faire une fois que la station de ski de Gourette est fermée et avant que la route Aubisque-Soulor ne soit ouverte pour effacer tout bruit de circulation. Mi-avril à mi-mai : les meilleurs moments. La suite, c’est

    2,5 kms plus loin : Sortie du tunnel

    2 avril 2017 – Rando « patrimoniale » : Forges d’Abel – Urdos par « le Canfranc »
    Il est tombé 15 à 20 cms d’une poudreuse lourde et humide durant la nuit. La collective se gare sous les bâtiments à l’abandon de la gare des Forges d’Abel. Un lieu fantomatique. Il neigotte. Guêtres, couvre-sacs, vestes imperméabilisées sont de mise. Il s’agit maintenant de marcher sur les traverses de la voie ferrée en direction de la vallée. La suite, c’est ICI

    Solitude inquiète !

    26 mars 2017 – Pic Durban : Magnifique belvédère du piémont pyrénéen
    Il est tombé 15 à 20 cms de poudreuse la veille, la montée au pic Durban se réalisera donc dans la neige. Maïlys m’accompagne pour cette sortie de rando pédestre.
    La première depuis longtemps.
    La suite, c’est

    30 minutes après le départ : grand beau !

    23 mars 2017 – Madamète – Crème fraîche : bottages, gadins et blessures diverses
    Une sortie différente d’un bout à l’autre. Alors que, suite aux chaudes températures des dernières semaines, la neige est fortement remontée le long des pentes, à Barèges-Tournabout, il neige abondamment : 15 à 20 cms de fraîche attendent la collective ! La suite, c’est ICI

    Cirque de Gavarnie

    18 mars 2017 – Soum de Labassa : Vues magnifiques sur le cirque de Gavarnie
    Démarrer une sortie de ski de randonnée par une « séquence canyoning » est inhabituel. Ski, piolet, crampons, fond et dessus de sac sur le dos, la collective commence par remonter, au plus près, le gave d’Aspé ⓣ. Pas sur quelques dizaines de mètres, mais bien pendant 2,170 kms. Quels cafteurs que ces GPS ! La suite, c’est

    crête du Port-Vieux

    16 mars 2017 – Circuit : Le tour du… tunnel de Bielsa (par le haut) !
    L’objectif initial était les pics de l’Aiguilette et du Port-Vieux. Le recul (trop rapide) de la neige change les plans. C’est finalement le pic de l’Aiguilette suivi du pic de Marioules qui sont au programme. Une occasion de partir à l’ouest du tunnel de Bielsa pour revenir par son est ! La suite, c’est ICI

    Patinoire devant !

    9 mars 2017 – Un Petit pic Arriel exigeant !
    Il y est des sorties qui sont plus « complètes » que d’autres. Celle au Petit pic d’Arriel est proche de la totale : Portage, ski de rando, couteaux, crampons, ski de rando, main au rocher, ski, crampons, portage, ski, portage, ski, canyoning (enfin presque !) et, c’est pas fini !
    La suite, c’est

    Journée blanche sur le cirque d'Anéou

    Journée blanche sur le cirque d’Anéou

    4 mars 2017 –  Matinée blanche en Anéou, replis chez « Sancho » !
    Météo France avait prévu 30 cms de neige à 1800 m durant la nuit. Dès Laruns, les arbres sont couverts de neige fraîche. Celle que l’on aime. La voiture grimpe sous une magnifique voute de branches, croulante sous le poids de la neige. La route devient cathédrale. On a vu cela mille fois et pourtant le régal est toujours le même. Pas de lassitude devant le blanc virginal. La suite, c’est ICI.

    Les "Tres Crouts"

    Les « Tres Crouts »

    25 février 2017 – Rando au dessus de St Pé de Bigorre : Une première pour Maïlys
    Sortie de la forêt. La vue se dégage principalement vers Tarbes et sa région noyée sous un nuage gris de « particules fines ». Le refuge d’Aoulhet est dépassé. Des centaines de palombes nous survolent dans un vrombissement d’ailes assourdissant. La neige arrive. Elle est bien ferme sur le flanc nord : méfiance car la glissade peut être longue. La suite, c’est

    Depuis la crête, le piton volcanique de l'Anayet

    Depuis la crête, le piton volcanique de l’Anayet

    22 février 2017 – Ski-aventure : Le tour de l’Anayet
    Objectif du jour : faire le tour de l’Anayet. Jean-Pierre a  repéré plusieurs variantes : de la plus proche du cône de cet ancien volcan à la plus large. Les approches au plus près du pic étant exposées, c’est finalement la plus large qui est choisie. La suite, c’est ICI.

     

    Au fond le massif du Néouvielle

    Au fond le massif du Néouvielle

    18 février 2017 – Si Madaméte se défile, Touatère vous tend les bras !
    Avant même que la journée ne débute, les « Meubles Laclau » ont déjà, à 7h30, 18 voitures sur le parking. La foule attire la foule, voilà qui va aider la « boutique » ! En tout cas, un grand merci à la famille Laclau. C’est quand même mieux, comme parking de co-voiturage, que celui du Pont d’Oly. La suite, c’est

    Un cafiste fier de l'être !

    Un cafiste fier de l’être !

    15 février 2017 –  Rando solo – Pic Peyreget : Une descente « tout du bonheur » !!!
    Les photos parlent d’elles-mêmes : Grand beau, bonne neige, absence de vent, un peu de tôle et beaucoup de poudreuse et… surtout une descente « tout du bonheur ». Seul bémol : avec la chaleur, les sorties à partir de Soques (1360m) vont très vite demander du portage. On n’est quand même que le 15 février…
    La suite, c’est ICI

    Belle progression

    Belle progression

    11 février 2017 – Ski de randonnée : Madaméte se défile !
    Les bons coups, au CAF de Pau, on les connait. Remonter le vallon d’Aigues-Cluses, prendre la longue courbe ascendante en direction du pic de Madaméte est une sortie de choix : régulière de pente, longue mais pas trop (8 kms de montée), raisonnable de dénivelé (1150 m) avec en prime un cirque d’Aygues-Cluses tout en panoramique. La suite, c’est 

    Pic de Pombie

    Pic de Pombie

    21 janvier 2017 – Effervescence au CAF, bonheur sur les pentes du Saoubiste
    Grande agitation au CAF qui essaime tout azimut pendant le week-end. La neige serait-elle le graal du Club Alpin de Pau et de la vallée d’Ossau ? Le grand blanc qui efface tout. Les maux, les problèmes, les aspérités, la grisaille de la vie. Le blanc virginal. La suite, c’est ICI

    Une première pour la saison 2016/2017 !

    Une première pour la saison 2016/2017 !

    19 janvier 2017  – Saison hiver 2016/2017 : premiers émois sur les skis de rando !
    Première randonnée, bien tardive, de la saison hiver 2016/2017 : un 19 janvier !
    Il faut se remettre dans le bain : oubli des couteaux ! Oubli de mettre les chaussures de randonnée en position marche… La suite, c’est

    Montée au Serrisse

    Montée au Serrisse

    5 janvier 2017 – Boucle Roumendarés-Andurte-Sérisse : Noires montagnes !
    Des traces d’écobuages, proches ou lointaines, jalonnent le cheminement de la collective, sur la crête conduisant du Roumendarés à l’Andurte puis au Serrisse. Un 5 janvier, la montagne devrait être blanche. Elle est noire ! La suite, c’est ICI

    28 décembre 2016 – Montagnes russes au Trône du Roi
    Jacky avait annoncé : Trône du Roi et Satellites. C’est en fait une sortie « Montagnes Russe » qu’il nous était réservée. Depuis le col de Boucoig, montée au Mustayou par sa crête Est, descente par le même cheminement. Montée au Biscaou. Descente au col de Napatch, puis au col de Launde. Montée au Trône du Roi. Descente au « col 855 » au-dessus de Bordeneuve de Pelut. Montée au Souturou. Descente vers la cabane de Napatch. La suite, c’est

    21 décembre 2016 – Retour sur histoire du côté des « Tres Crouts »
    Sur l’estive, loin au-dessus de St Pè de Bigorre, trois croix sont gravées sur la roche depuis 1716. Elles commémorent une histoire ancienne où Béarnais et Bigourdans connaissaient d’autres empoignades que celles des matchs de rugby dominicaux. La suite, c’est ICI

    15 décembre 2016 – Séances formations sur les flancs du Moulle de Jaout
    La face Nord du Jaout est toute plâtrée de neige. Pas très avenante surtout quand on sait que la pente frôle les 45° sous le sommet. Nous partons donc vers le col de Lallène, pour ensuite longer la crête jusqu’au sommet. La suite, c’est :

    9 décembre 2016 – Boucle « aventure » par le Mailh Massibé et le Montagnon
    Aydius : O’Brian, se joint à nous. Une jeune setter semillant, à la robe fauve, qui passera la journée à courir autour de nous. On fera 15 kms et 1393 m de dénivelé, il en fera 5 ou 10 fois plus. Va savoir… La suite, c’est ICI

    1er décembre 2016 – North Face !
    Quand Jacky lance une collective, avec l’avertissement, « pour randonneurs physiques et aguerris ! ». Le pire me parait probable et… ce ne fut qu’une simple « promenade de santé » depuis le pic Serrisse jusqu’à l’Ourlène, l’Ourlènotte, l’Ourlènotico et le rocher d’Aran pour terminer par la crête Saubajot. La suite, c’est

    27 novembre 2016 – Le Béarn : Just LOVE it !
    Une boucle*, quelque part sur les côteaux entre Monein et Oloron. No comment ! Les photos parlent d’elles-mêmes. A quoi bon aller chercher ailleurs, ce que l’on a chez soi ! La suite, c’est ICI

    25 novembre 2016 – La Génie Braque en boucle : Plein des yeux !
    Les lieux de départs de randonnée sont rarement objet d’intérêt. A Peyras, à deux pas de St Pé de Bigorre, au fond de l’austère vallon de la Génie Braque, se situe notre parking et l’étonnant « Monastère du Désert de l’Immaculée ». Etonnant parce que composé de chapelles, dortoirs, salle communes, niches tous flambants neufs, adossés à une forêt envahissante qui dévale les pentes raides. Le tout est particulièrement bien clôturé… La suite, c’est

    19 novembre 2016 – Quand le Sommet de Bars conduit au Rocher d’Aran…
    Première étape, la coume de la Herrère et le col d’Aran, pour ensuite continuer vers le Sommet de Bars. De suite, un truc ne colle pas : le brouillard menace, au sol une fine couche de neige, humide et givrée, rend la glissade très possible et, au col, un vent violent et froid fait sortir des sacs, doudounes, gants et bandanas… La suite, c’est ICI

    12 novembre 2016 – Crête de Caubère : Vues magnifiques vers le val d’Azun
    En deux épisodes pluvieux, une « échappée belle » en basse montagne face aux sommets enneigés qui dominent le beau val d’Azun. Un début de rando un peu galère à tracer dans les fougères humides en l’absence d’avoir su trouver une trace correcte. Toute la montée se fait « hors piste » : ni cairn, ni fléchage ou marque de peinture. La suite, c’est

    2 novembre 2016 – Pic de Peyrelue : Une première et « un clásico» pour l’avenir
    Après 3 semaines de vacances -très voiture- au Yunnna, en Chine, reprise en douceur avec Maïlys. La montée au pic de Peyrelue est facile. Seule la partie terminale est une peu pendue. Belle ambiance de fin d’automne. Couleur or partout autour de nous. Quelques izards au sommet. Très belle vue à 360° depuis le pic. Une balade facile à porté de tous. La suite, c’est ICI

    21 septembre 2016 – Pico Serrato en boucle (Acte II) – Très exigeant mais tellement beau !
    Deux jours auparavant, une neige précoce nous avait contraint à abandonner dans la montée au pic Serrato (2888m). Inacceptable ! 48 heures plus tard est venu le moment de la revanche. A la clef : gravir le pic et faire ensuite une boucle autour pour longer 8 lacs majeurs et en voir, à l’horizon, au-moins autant. Sur le papier, cette boucle est tout simplement « magique ». La suite, c’est

    11 septembre 2016 – La Collarada : Très belle sortie exigeante. Siesta, Génépi y tapas en compensation !
    Arrivée « tranquille » au lac d’Ip. Drôle de nom ! Sur l’agenda du CAF, Michel Cambayou nous avait averti : « rando difficile, surtout pour la grande raillère ». Le lac, longé par le sud, préfigure la suite avec un cheminement tout en cailloutis et rochers divers. Concentration oblige. Ni sentier franc, ni même sente animale. Une main courante est installée pour éviter le grand plongeon dans un lac à moitié vide. De quoi se cabosser ! La suite, c’est ICI

    4 septembre 2016 – Pic Moncouges en boucle par Balour-Anouilhas-Gourziotte et… autre delicatessen
    Avant de fermer délicatement la porte de son domicile, le randonneur jette un coup d’oeil au thermomètre extérieur : 18,5° à 6h45. Cela promet ! Pantalon long ou short, TS à manche courte ou à manche longue ? Le choix est difficile. La collective sera 70% long et 30% court pour les bas, l’inverse pour les hauts ! Fan de stats… La suite, c’est

    28 août 2016 – Un « clásico »: Le tour des lacs d’Ayous
    Le tour des lacs d’Ayous, tout le monde connait. Moins connu, c’est ce que veut dire « Ayous » en béarnais. La traduction explique la suite : reflet, réverbération. Le célèbre reflet de l’Ossau, dans le lac Gentau avec, en avant plan, un troupeau de vaches, de moutons ou de chevaux. Cela dépendra des clichés ! La suite : c’est ICI

    14 août 2016 – Cirque d’Estom Soubiran : Plus loin, plus haut, plus long mais tellement beau !
    Estom Soubiran : Quand vous y êtes, ce nom ne vous lâche plus. Cela commence par le refuge d’Estom, le lac d’Estom puis le gave d’Estom Soubiran et le lac des Oulettes d’Estom Soubiran. Reste à gravir le pic d’Estom Soubiran et redescendre en passant par la brèche et col, tous deux d’Estom Soubiran ! La suite, c’est

    6 août 2016 – Gaziès, Soum d’Aas : Agenda CAF, botanie, Nadau et le C 15
    Cette semaine, sur l’agenda des collectives du CAF de Pau, est apparu un nouvel encadrant : Philippe Blaise. Attentif, disponible, s’adaptant aux « conditions physiques » des uns et des autres, Philippe s’est coulé dans son rôle sans anicroche. Qu’on se rassure ! Fan de cartographie, sa liste de « way points » dans une main (désolé, l’auteur est de culture e-GPS !), sa boussole dans l’autre, il amène, avec brio, la cuadrilla au pic de Gaziès. La suite, c’est ICI

    14 juin 2016 – Petite Arcizette : Météo rebelle, grimpée contrariée, descente radieuse
    La météo en aura joué une bonne aux 4 compagnons de sortie du jour : Jacques, Philippe, Stéphane et Bernard. Le bulletin disait « ciel variable le matin, pluie à partir de 16h » et… il bruine une heure après avoir quitté le pont du Goua. Couvre-sacs et coupe-vents de sortie. La suite, c’est

    9 juin 2016 – Pic d’ORHY : Vert dominant, pic aux (petits) records, Chez Guérard et autres curiosités…
    Jacky nous avait bien vendu sa rando sur le site du CAF : « Il faut profiter de cette météo assez exceptionnelle pour enfin aller aux pics d’Orhy (Orhy Chipia 1883 m et le pic principal 2017 m), et redescendre par la crête d’Alupigna et le pic de Zazpigain où il faut presque mettre les mains ! Le départ se fera aux abords du cayolar d’Ibarrondoua 1306 m. ». Le compte (météo) ne fut pas au rendez-vous. La suite, c’est ICI

    5 juin 2016 – Puy Arcol en « Alto Aragon » : Une sortie un peu aérienne
    L’objectif du jour est un de ces innombrables sommets « sans grades » et inconnus. Il y en a partout. L’interêt du Puy Arcol est qu’il ouvre tout grand la vue vers, au nord, la frontière Pyrénéenne et le Balaitous, à l’ouest vers la magnifique Peña Covachirizas et la Punta Escarra, au sud vers la série des « 3000 » autour du Garmo Negro et du Pic d’Enfer. L’idée du parcours revient à Mariano. Un « topo » se profile à l’horizon ! La suite, c’est

    31 mai 2016 – Pyrénées : Peau de chagrin
    Le Printemps voit reculer la neige. Inexorablement. Elle remonte vers les sommets pour prendre ses quartiers d’été, dans quelques combes ombragées ou sur les restes de glaciers condamnés. Peau de chagrin. La suite, c’est ICI

    30 mai 2016 – Tour de l’Ossau : Sombre, humide et riche en images !
    A R-3, (trois randonnées avant le départ pour mon troisième tiers de Traversée des Pyrénées), il s’agit de se mettre dans les conditions de la Traversée. Bref, le temps est pris tel qu’il est et pourrait être lors de la Traversée : humide, sombre, menaçant et surtout pas encourageant. La suite, c’est 

    24 mai 2016 – Boucle (très élargie) autour du Gourzy
    Les automobilistes qui passent à Eaux-Bonnes, pour aller vers Gourette et le col d’Aubisque, n’imaginent pas, qu’au-dessus des sombres bois qui dominent la station thermale, se situent le magnifique plateau d’Anouilhas entouré d’un écrin de montagnes calcaires de toute beauté. La suite, c’est ICI

    16 mai 2016 – Tour du Pic de la Gentiane : Réveil-matin, 49.3, esprit des anciens et autres curiosités !
    Dans une rando, le pire moment, c’est le réveil. Le réveil-matin va-t-il sonner ? Inquiétude durant la nuit, mauvais sommeil, tour et retour dans le lit etc. Il faut dire que pour être 10 minutes avant 7h sur un parking de l’agglo paloise, souvent éloigné de son domicile, il s’agit de mettre le réveil à 5h, 5h30 ou 6 heures. Moi, c’est 5h30. Ce coup-ci, il ne sonne pas ! A 6h15, je bondis du lit… pour arriver tout normalement à 6h55 au parking. Comme quoi, le temps est très compressible. Essayez donc ! Le suite, c’est

    8 mai 2016 – Trône du Roi : Petits bobos, Roi du coin, chez Germaine et autres divertissements !
    Sur le site du CAF, la collective doit être animée par Michel. A 7 h, au parking du Pont d’Oly, c’est Stéphane qui prend le relais. Michel a le dos bloqué ! Philippe qui devait partir à 6h, pour une autre sortie, se joint à nous « in-extremis ».  Son « second de cordée » vient, lui aussi,  de lui annoncer un « no-show ». Petits bobos de montagnards. On est tous frappé à un moment ou un autre. Moi, un méchant « hallus-valgus » me menace en permanence. Le bougre. La suite : c’est 

    2 mai 2016 – Mail Arrouy : Rochers rouges, vert printemps et grises carrières !
    Le Mail Arrouy, Mont Rouge en béarnais, domine le piémont oloronais. Un beau belvédère, avec son 360°, comme les aime Mariano, l’homme aux Topos. Son précédent passage, sur place, avait été perturbé par la neige et le brouillard. Armé de ses objectifs et zooms, il s’agit pour lui de terminer la boucle. Le beau temps aidant, c’est chose faite. La suite : c’est ICI

    29 avril 2016 – Lac de Montagnon : Marmottes, avalanches et autres divertissements !
    Démarrer une randonnée depuis Laruns, c’est s’assurer de réaliser un beau dénivelé. Laruns n’est qu’à 550m d’altitude alors que l’objectif du jour, le lac de Montagnon, est à 2003m. Deux heures de grimpée dans le bois des Taillades pour atteindre la Cabane d’Arrioutort (1564m) et déjà 1000 m de dénivelé au compteur ! La suite : c’est

    25 avril 2016 – Aas-Col d’Aubisque : Une fenêtre de tir réduite !
    Gourette fermée, la route Aubisque-Soulor fermée également, les troupeaux toujours dans les vallées : une belle occasion pour grimper en toute tranquillité depuis le village d’Aas jusqu’au col d’Aubisque. La suite : c’est ICI

    14 avril 2016 – Port de Campbieil : réveil matinal, rafales et neige de cinéma !
    Une sortie de rando commence d’abord par un réveil à une heure « indue » : 4h30 pour ma part ce jour-là. C’est incroyable ce que la passion-montagne peut provoquer chez l’homme (surtout ne pas oublier les copines du jour : Nicole et Brigitte) ! Vous en connaissiez beaucoup qui prennent des jours de congés ou RTT en semaine pour se lever aussi tôt ? La suite : c’est 

    10 avril 2016 – Soum de Coste Oueillère : rafales, fiches S et un disparu
    Aux Cabanes de Camoudiet, il y a foule. Une bonne cinquantaine de skieurs attaquent déjà le portage pour atteindre, à quelques encablures, la neige. D’autres arrivent. Se perdre dans le coin sera impossible ce jour-là. La suite, c’est ICI.

    2 avril 2016 – Col de Bénou et Pic de Bélonseiche : Vent à décorner les izards !
    D’entrée, Michel Thomas annonce l’esprit des collectives qu’il anime : « Les 3S » pour « Sun, Snow and Smile ». Il faut dire qu’à Astùn (1700) tout se prêtait aux 3S : un beau soleil, une dizaine de centimètres de fraîche et une beau sourire pour les 6 randonneurs à l’idée de se régaler des conditions (enfin) réunies pour une belle sortie. La suite : c’est

    28 mars 2016 – Savoir s’arrêter au Pic d’Anie
    La météo parlait d’accalmie avant la pluie pour le lendemain. Sur place, une fois sortis de la forêt au-dessus du refuge de Labérouat, avant d’atteindre les cabanes d’Ardinet et de Cap de Baigt, le vent du sud nous rattrappe. La Balaguère des Bigourdan. En dévalant les pentes, il se réchauffe, effet de foeun, et au retour, à Pau, il fera 20° !  La suite : c’est ICI

    25 mars 2016 – Mont Lazive en boucle
    L’idée était de tester de nouvelles semelles avec les chaussures de randonnée qui m’accompagneront, en juin, pour la fin de ma traversée des Pyrénées. La neige étant présente dès 1300 m, il fallait partir bas et ce fut depuis Béost (517 m) pour le tour de la Montagne Verte en y ajoutant la montée au Mont Lazive (1436 m), beau belvédère qui ouvre la vue sur l’Aubisque, Gourette et les massifs qui dominent Eaux-Bonnes. La suite : c’est

    19 mars 2016 – Les Bécottes – Sanctus : Entre sabots, neige humide et bonne ambiance
    L’objectif du jour est visible dès le parking. Les Bécottes (2456) dominent au fond de la vallée du Valentin. Une forme pyramidale immanquable. Drôle de nom pour un pic. En haut, nous ne pourrons que constater qu’il y a pas de place pour les bancs publics, si chers à Georges Brassens. Pas un ! Les amoureux iront se bécoter ailleurs. La suite : c’est ICI

    1er mars 2016 – Balade printanière : Quelle est verte ma vallée !
    Point de départ pour plus de 15 kms de « balade » : la Croix de Buzy, au-dessus de Rébénacq, située sur l’ancienne moraine frontale du glacier de l’Ossau. Vue magnifique vers la vallée. Le chemin roule doucement, en ligne de crête, vers le sud. L’oeil navigue d’est en ouest en passant par le sud, dominé par le pic du Midi d’Ossau. La neige, bien fraiche, couvre l’ensemble de la chaine. Le piémont est au top à cet endroit-là. La suite : c’est

    24 février 2016 – Le Tousseau : Quand la neige s’en mêle !
    Aste-Béon a du caractère. Piémont béarnais 100% : étable au rez-de-chaussée, habitation à l’étage, façade au sud avec une galerie de bois au premier. Murs en galets. Bref, un bel endroit pour démarrer une rando à seulement 35 kms de Pau. Sur place, un magnifique sentier, large et empierré, grimpe vers les granges du Port d’Aste. Une voie d’accès à la crête de Coos, au massif du Jaout et à l’objectif du jour : le Pic du Tousseau. La suite, c’est ICI

    17 février 2016 – Ski de Rando : Une reprise difficile pour un final super sympa
    Ma dernière sortie de ski de randonnée remontait au 5 avril 2015. Il y a plus de 10 mois. C’était à Canaourouye et, c’est à Canaourouye que se passe la reprise. Pas très original ! Pas intentionnel non plus. Les vieux sangliers passent toujours aux mêmes endroits… La suite, c’est

    4 février 2016 – Pics de Négumendi et Otchogorria : La soule, c’est beau (suite*) !
    Très bonnes conditions météo. Beau soleil. Température agréable. Un peu de neige fraiche à partir du Négumendia. Idéal et trop « cool »… Départ depuis la centrale électrique de Logibar, sur le GR10. Montée franche dans la forêt en direction de l’est. Des marches en bois ont été posées. Le GR10 a du « standing » ! La suite , c’est ICI

    27 janvier 2016 – Pic de l’Urtzigagna : La soule, c’est beau !
    Température printanière. A partir de St Engrave, remontée de l’austère et étroite gorge d’Ehularre. Les buis croulent sous la mousse. Un flanc nord bien oscur. La suite, c’est

    13 janvier 2016 – Plaa dou Soum : Vive la neige fraiche !
    Très bonnes conditions météo. Soleil resplendissant. Neige poudreuse fraiche à partir de 900m. De belles granges à mi-parcours et des vues imprenables sur la vallée d’Ossau et les villages de Bielle et Bilhères. La suite, c’est ICI

    30 décembre – Turon de Hailla :  49ᵉ et dernière rando de 2015 !
    L’année s’achève : Un très grand cru de randonnées. Le beau temps aura accompagné 95% des sorties. Merci à « El Niño » ! Pas de boue, pas de pluie, peu de brouillard. Que demander de plus ?
    La sortie du jour depuis Saligos conduit au Turon de Hailla, un de ces sommets peu pratiqués qui, à l’entrée des vallées, ouvrent de magnifiques vues sur les fonds de vallées. La suite, c’est LA

    Soum de la Génie Braque et « Les Trois Croix » : La revanche !
    22 décembre 2015 – Deux mois plus tôt, le 21 octobre, j’avais tenté cette première. Le brouillard, présent presque tout le temps, m’avait donné un fort gout de frustration. J’étais persuadé qu’une fois sorti des bois, les estives sur les lignes de crêtes devaient être magnifiques. La suite, c’est : ICI

    Val d’Azun : La Crête de Caubère
    10 décembre 2015 – Des vues splendides. Un parcours à 90% dans une belle moquette herbeuse. Une vue plein sud vers les massifs du Cabaliros, du Balaitous et du Gabizos mais aussi vers celui du Jaöut et du Pibeste. Décidément le piémont des Pyrénées est à user et abuser ! La suite, c’est :

    Crête du Soum de Mousca : Belvédère face aux cirques de Gavarnie et d’Estaubé
    12 novembre 2015 – Il est des jours où le temps est idéal. Belle luminosité. Soleil généreux et fond de l’air frais. Résultat : le groupe CAF prendra son temps avec de longues pauses justifiées par de superbes vues sur les cirques de Gavarnie et d’Estaubé. Plus, c’est : ICI

    Monte SARASÉ : « Balcón del Pirineo Aragonés »
    5 novembre 2015 – Au sud, de l’autre coté du Pourtalet, les Pyrénées s’ouvrent sur des chaines sans fins, l’horizon recule. Elles ne sont plus barrière mais invitation à sauter de lignes de crête en lignes de crête pour gouter sans fin de vues magnifiques. La suite : c’est

    GRT11 – Baliseur : Hommage à ces anonymes qui rendent la randonnée possible
    2 novembre 2015 – Pierre Grand est « baliseur » auprès du comité départemental de la Fédération Française de Randonnée. Il a, avec près d’une centaine de baliseurs du comité, la tâche de maintenir en état environ 1000 kilomètres de sentiers dans les Pyrénées Atlantiques. La suite, c’est : ICI
     
    Soum de la Génie Braque et « Les Trois Croix » – Brouillard à 95% : La poisse !
    22 octobre 2015 – La météo annonçait beau temps et le ciel en aura voulu autrement. Départ, alors que le jour commence tout juste à se lever, depuis le Cot de Bellocq, à 430m, au-dessus des Grottes de Bétharram. Le brouillard est à couper au couteau. Il bruine. Difficile de trouver le point de départ en voiture. Atmosphère 110% écossaise ! La suite : c’est

    Lac de Migouélou, col de l’Hospitalet, lac de Poueylaün : Froid devant !
    15 octobre 2015 – Premiers froid dans la vallée quittant Pau. Un peu de givre sur les pare-brises. Zéro ° au Pla d’Aste, point de départ de la rando du jour. L’hiver approche. Bien emitouflés, nous grimpons rapidement (892m de dénivelé en 1h40) au beau barrage de Migouèlou (2290m) : Une structure originale en ogives convexes.  La suite : c’est ICI

    Vértice de Anayet : Une formidable palette de couleurs !
    8 octobre 2015 – Les couleurs commencent avec le brouillard qui monte et descend autour de nous quand nous longeons le « barranco de Culivillas » avant d’atteindre, sans difficulté, le cirque de l’Anayet. Le cirque atteint, c’est le jaune paille qui domine… La suite : c’est

    Montagnon d’Iseye et Mardas : A nouveau, « tout du bonheur ! »
    1 octobre 2015 – Départ au-dessus du village d’Aydius que nous découvrons. Un bout du monde, déjà éloigné de Bedous. Montée dans un beau bois où nous ceuillons des cèpes et quelques lactaires délicieux. S’en suit le vallon qui conduit aux cabanes de Cure-del-Cam (fontaine fraiche et potable) et au col de la Taillandère. La suite : c’est ICI

    Lac d’Er : Sortie en famille
    27 septembre 2015 – Sortie facile vers un beau petit lac assez méconnu. Au lac, trois anes font le « show ». Belle ambiance lumineuse dans une atmosphère de début d’automne béarnais. La suite, c’est ICI

    Le Soum d’Aas en boucle : des vues magnifiques à tout instant
    22 septembre 2015 – Départ depuis Bious Oumette (1300m) sous le lac de Bious Artigues, dans la vallée d’Ossau, pour rejoindre, dans un premier temps, le lac d’Aule. Très belle atmosphére d’automne béarnais. Ciel lumineux, air pur. Je suis déjà allé au lac mais jamais au-dessus. Un oubli à corriger ! Plus, c’est

    Pic d’Aygues Cluses : Un site très photogénique
    18 septembre : Belle luminosité, des cimes saupoudrées par les premiers flocons d’une saison qui arrive, un site très photogénique et une vue bien dégagée à 360° depuis le pic d’Aygues Cluses, voilà les ingrédients d’une belle sortie collective du CAF de Pau. Plus, c’est : ICI

    Pic Sanctus : Rêve d’enfant
    31 août 2015 – Gourette : Gamins, en stage de ski avec Pyrénéa, nous dormions dans une cabane, située au pied du téléski de la Glacière : la cabane à Malus. Un endroit plutôt austère, humide, poussiéreux, réduit à une seule pièce « bourrée » de lits superposés où Malus avait, dans un coin, sa boite à outils (rouillés) pour réparer le téléski. Pour en savoir plus, c’est : 

    Un clásico familial : La vuelta al Peyreget
    20 août 2015 – Sortie familiale facile à l’occasion d’un « clásico » des Pyrénées Béarnaises : le tour du pic Peyreget à partir du plateau d’Anéou. Les acteurs : Marimar, Charlotte et Bernard. Plus, c’est : ICI

    Rando « cool » au Monnet
    7 juin 2015 – Il faut savoir aussi randonner « cool » en montagne. Sortie de Marimar et BB au-dessus de Bagnères-de-Bigorre qui est un très bon point de départ pour de multiples petites randos tout autour.
    Atmosphère champêtres. Chevaux, moutons sur tout le parcours et, surtout de très belles vues à 360°. Pour en savoir plus, c’est :

    Cirque de Gavarnie : Amour maternel
    5 juin 2015 – Le randonneur, dans les Pyrénées, a souvent des moments rares sous les yeux. Un lever de soleil exceptionnel, un point de vue d’une grande beauté, des contrastes de couleur inspirants, des rencontres avec les animaux, domestiques ou sauvages, aux moment les plus inattendus.
    C’est dans le massif de Gavarnie, aux Espécières, que se passe la scène. La suite, c’est : ICI

    Col du Palas : Eté dans les vallées, hiver sur les sommets
    28 mai 2015 – C’est une des choses les plus surprenantes qui frappe le randonneur entre avril et juin : en bas dans les vallées, c’est le printemps, voir l’été. Il fait chaud. La nature est en pleine croissance. Les fleurs abondent. La suite : c’est

    Tour de l’Ossau : La mule et l’intello prennent leurs marques…
    22 mai 2015 – A moins d’un mois de leur traversée des Pyrénées centrales, la mule et l’intello se retrouvent sur un beau « classico » : le tour du Pic du Midi d’Ossau. Le temps se met de la partie… La suite, c’est : ICI

    Refuge de Pombie : Facile mais si beau !!!
    17 mai 2015 – Il n’est pas nécessaire de marcher de longues heures pour « prendre son pied » dans les Pyrénées. Sortie avec MaryMar et Bernard Dorche au refuge de Pombie depuis le plateau d’Anéou. Plus court, on ne trouve pas… La suite, c’est

    Pic Cabaliros : Fox & Foehn !
    13 mai 2015 – Le belvédère est magnifique. Il domine la large vallée d’Argelès-Gazost et celles de Cauterets et d’Arrens. En prime, à 360° une kyrielle de 3000 dont les seigneurs des lieux, le Vignemale et le Balaïtous sauf qu’un « effet de foehn » transforma, ce qui devait être une belle rando ensoleillée, en véritable soupe à la grimace. La suite, c’est ICI

    Une boucle à partir de Laruns : Le Tour du Pic de la Gentiane
    7 mai 2015 – Les topos n’en parlent pas. Il faut dire que le Tour du Pic de la Gentiane qui se situe au SO de Laruns, derrière la Montagne de Pan, demande en bel effort. Pas que cela soit difficile mais, c’est tout simplement long. Le départ se fait à Laruns (523 m). La suite, c’est

    Le Pic Durban : Beau belvédère sur la plaine de Nay et au-delà
    22 avril 2015 – Le printemps est la plus belle saison en montagne. Le vert prend la place du blanc. Des fleurs de toutes les couleurs apparaissent. L’air n’est ni trop chaud, ni trop froid. A profiter, avec volupté, tant que les bêtes ne montent pas à l’estive pour passer, au rouleau compresseur de leur mâchoire, toute la flore !  La suite, les photos : C’est ICI

    Fini la rando à ski, vive « el senderismo *» !
    14 avril 2005 – Les peaux de phones sont bien roulées, les skis et chaussures de rando, la pelle, la sonde sont rangés, l’ARVA n’a plus ses piles. Changement de pratique. Les chaussures de marche en montagne sont sorties du « coffre montagne »… de même la casquette et les vêtements légers. Départ pour Aste Béon, en vallée d’Ossau, pour monter au Tousseau et, si les conditions le permettent, le Pic de Coos. C’est

    Une sortie cool. Trop ?
    5 avril 2015 – La neige remonte les pentes rapidement. J’avais prévu de partir du caillou de Soques pour montrer au col de Sobe et au col d’Arriel mais, arrivé au point de départ en voiture, le portage des skis m’attendait et ça, je m’y refuse avec mes chaussures trop petites… Plus et les photos : c’est ICI

    Magiques Pyrénées – Pas toujours magique !
    21 mars 2015 : La sortie devait être belle : grimper au Pic de Sobe qui domine le val d’Arrious et se trouve en crête frontalière. Elle pouvait être compliquée. Pour la sixième sortie consécutive avec le CAF, le programme n’est pas respecté ! Plus et les photos : c’est

    Sortie sauts de puces du côté de Pombie
    15 mars 2015 : La météo ayant prévue mauvais temps et vent, Béa Devoogd conduit notre groupe CAF de 10 personnes entre vallon de Saoubiste et vallon de Pombie. Plus et les photos : c’est ICI

    Pic Peyreget : Faire long quand on peut faire court…
    7 mars 2015 : Partir de Camps pour aller au Pic Peyreget par Soques, Pompie et le col de Peyreget. C’est déjà un beau programme. A l’arrivée : un aller et retour de 20,7 kilomètres les skis sous les pieds et, un dénivelé montant de 1250 m.  Plus et les photos : c’est 

    La Crête de Peyre : Froid et venteux
    22 février 2015 : Décidément, l’hiver aura compliqué le choix des sorties. Nouvelles chutes de neige durant la semaine. Alerte avalanches de niveau 4. Résultat : départ ski aux pieds à 870 m, dans la vallée de Lesponne au-dessus de La Vialette en Bigorre, pour remonter les crêtes de Peyre et atteindre le sommet à 1821 m. Plus et les photos : c’est ICI

    Crème fraiche à volonté au Tuhou Gran
    7 février 2015 :  Quand durant la semaine, il tombe, selon les endroits, de 1,5 mètres à 3 mètres de neige, choisir une sortie de ski de randonnée est un casse-tête. Motifs : les risques d’avalanches et l’accessibilité en voiture tant les routes sont enneigées voire fermées.  Résultat : il faut chausser les skis dans la vallée… Une nouvelle sortie avec le CAF de Pau. Plus et les photos : c’est

    Ski de rando au Pic des Tourelles en vallée d’Aspe
    24 janvier 2015 : Première sortie de l’année avec le CAF de Pau. Beaucoup de jeunes. Je suis le plus grisonnant mais le rythme est plutôt « cool ». Le temps « pourrit » une grande partie de la sortie. Plus et les photos : c’est ICI

    Snow is beautiful
    Un 21 novembre, quand la sous-couche de neige, n’est pas stabilisée,  il est « délicat » de sortir en montagne : que ce soit en raquette, à ski de randonnée ou à pied. Sortie, en compagnie de Maïlys, pour un tour des lacs d’Ayous revisité. C’est 

    Vue plongeante sur le Vignemale depuis le col des Gentianes
    Octobre 2014 – Au fond de la vallée du Lutour, au-dessus de Cauterets, les très sauvages lacs d’Estom Soubiran se « méritent » ! Mieux encore, en allant au col des Gentianes (2729 m), le randonneur a droit à une surprise de taille : une vue magnifique, aux premières loges, sur le massif Vignemale, plus haut pic des Pyrénées françaises (3298 m), le glacier d’Ossoue et le Massif du Tapou (3150m).  A voir absolument ! C’est ICI

    Maïlys, ses copines et l’Arriel (2824 m)
    Octobre 2014 – Dans les Pyrénées-Atlantiques les pics qui passent la barre des 2800 mètres se comptent sur les doigts d’une main : le Palas (2974 m), l’Ossau 2884, le Lurien (2826) et l’Arriel (2824). Sortie à l’Arriel en compagnie de Maïlys et ses copines. Plein les yeux, plein les pattes ! C’est ICI

    Une rando en une photo : Le Pic du Lurien (2823 m)
    Octobre 2014 – D’en haut, on voit le point de départ, le lac de Fabrèges, à 1528 m de dénivelé en-dessous. Plutôt rare ! C’est : ICI

    Crème fraîche !
    Mars 2013 – Ski de randonné entre la Caillou de Soques et le Pic Peyrejet en vallée d’Ossau. Neige de cinéma. Neige à gogo… C’est :

    A propos Bernard Boutin

    A 7 ans, mon père me trainait au tour du pic du Midi d’Ossau, en Béarn. A 17 ans, je faisais du stop avec mes skis de randonnée. Je me souviens qu’à la nuit tombée, à la sortie de Tarbes, un paysan me chargeait. Arrivé en rase campagne, en sortant les skis de la bétaillère, ceux-ci étaient plein de purin ! La passion était plus forte que ces petits désagréments. A 27 ans, je quittais un bon « job » à la Défense, pour « descendre » aux Pyrénées. A 37 ans, avec quelques copains, nous grimpions, en ski de randonnée, le Vignemale, le Balaitous et quelques autres… A 47 ans, 57 ans, les Pyrénées toujours. On l’aura compris, pour moi, sans les Pyrénées, point de respiration.
    Cet article, publié dans Haut-Atlas M’Goun, La mule et l'intello, Par-çi, par-là..., Uncategorized, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

    Un commentaire pour Par-çi, par là…

    1. Helene Lafon dit :

      Magnifiques photos, un travail de « pro » des Pyrénées et de leur découverte. A quand le livre ?

    Laissez un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

    Photo Google

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

    Connexion à %s