pic Bricoutou : journée blanche et franche convivialité !


Grotte 1770

Départ et arrivée : parking de Labrénère au-dessus de Lescun (1083 m)
Destination : pic Bricoutou (1819 m)
Qui : collective de 14 du CAF de Pau et de la vallée d’Ossau
Météo : bruine légère en ouverture, brouillard à 95%

Du pic Bricoutou, on ne connaitra que le nom. Le dense brouillard ne se déchirera, tardivement, qu’en fin de sortie, au bas du vallon de l’Annès, pour laisser admirer son « Pain de Sucre », Lescun et ses estives.
Cette sortie de randonnée pédestre avait, pour beaucoup, un gout de reprise après une saison de ski de randonnée « tirée par les cheveux ». Ses mots-clefs : temps improbable, neige compliquée, sous-couche absente, corniches, galettes, avalanches, BERA alarmiste etc. Il y avait de quoi partager entre skieurs, raquettistes et randonneurs. Ils ne s’en priveront pas. Fini les longs silences, marqueurs des cheminements en Z, des randonneurs à ski. Retour à la convivialité et à la camaraderie.
Disons le de suite : un sac à dos sans crampons, piolet, couteau, pelle, sonde, thermos, c’est tout du bonheur surtout si on retranche aussi les skis, attaches, peaux de « phoques » et chaussures de randonnée. Pour mézigue, la différence à porter est de : 14,2 kg. C’est la balance qui le dit !
Retour à la rando. Le cheminement suit le gave de Labrénère. Il est gonflé par les eaux de fonte. Impossible à traverser à moins de vouloir se tremper les pieds. Marche arrière pour passer un pont heureusement là. Une bruine légère arrive. Le brouillard l’accompagne. Il ne nous quittera qu’à 15 minutes du parking. La bruine aura le bon ton de s’effacer, au moment du casse-croûte, au Bricoutou. Un moindre mal.
Véronique mène le train. Rythme élastique pour la longue collective. Pause à la cabane d’Itchaxe. L’eau dévale les pentes. Un peu partout.
Montée au col d’Escourets. Vue inexistante. Les GPS sont de sortie. Le tracé, opportunément communiqué par Jacky, permet d’atteindre sans difficulté le Bricoutou. Sans celui-ci, on aurait probablement (un peu) tourné en rond d’autant plus que la neige brouille les pistes de temps à autre.
Pause repas. Jacques offre une tournée de vin rouge des Alpilles. « C’est du 14 ». Degré ou euros ? On ne saura mais, à coup sur, ne vaut-pas les Bordeaux !
Discussions diverses sur les pharmacies paloises Lafayette, sur les filles absentes « quand elles sont amoureuses… », sur la difficulté de trouver de bonnes voitures chez les concessionnaires etc.
Loin des palabres, Brahim, le « lion de l’Atlas », a démarré sa sieste légendaire. Rien ne le perturbe.
Tournée de chocolats sous diverses formes et emballages. Pliage des paquetages et départ pour la grotte anonyme de la cote 1770.
Le brouillard et la neige jouent un mauvais tour aux éclaireurs de la collective. Echappée et peloton se perdent de vue. GPS aidant, tout le monde se retrouve à quelques pas de la grotte.
La grotte justement : Pas question d’y coucher tellement elle est tapissée de crottes d’ongulés divers. Un refuge pour animaux. Pas pour bipèdes. Sombre, elle est encombrée en son milieu d’un énorme tas de neige. Photo sympa à contre-jour.
Le brouillard filtre la lumière. Toujours pas de vue. La collective reprend vite sa descente, toujours au GPS, vers le vallon de l’Annès. Cheminement entre neige et sentes humides. Le brouillard s’estompe. Le gave serpente dans le fond du vallon. Etonnant ces serpentins que l’on retrouve dans tant et tant de vallons de moyenne montagne. Allez savoir pourquoi, soudain, l’eau n’est plus pressée de rejoindre la mer !
Traversée de la forêt de Larassiette et enfin les estives apparaissent. Au milieu d’elles, le fameux « Pain de Sucre aspois ». Trop humide, son ascension ne se fait pas. Le parking est déjà là.
Pot de fin de sortie chez Germaine avec maints gâteaux et friandises à se mettre sous la dent : moelleux au citron, madeleines à la vanille, cake au raisin, cornes de gazelle. Josette, Sylvie, Isabelle ainsi que Brahim verront certainement leur prochaine inscription, à une collective, validée en un rien de temps ! Des valeurs sures.
Excellente ambiance durant toute la sortie malgré un temps bien moyen. La convivialité du CAF sait se moquer des intempéries. Il lui en faudra à l’heure où le printemps béarnais démarre…
A plus sur les sentes.

– par Beñat

Le verdict :
– Point le plus bas : 1083 m (parking de Labrénère ), le plus haut : 1819 m (pic Bricoutou), dénivelé montant et descendant : 860 m, distance parcourue : 10,7 km, durée de la sortie : 5h45.
– Encadrant : Jacky Gaüzere
– Co-encadrante : Véronique Faivre
– Participants : Brahim Amaziane, Jean-François Avril, Bernard Boutin, François Bres, Alain Colman, Josette Coumes, Jacques Darmony, Sylvie Darrouzin, Gérard Lacaze Labadie, Michel Leshauries, Henri Michel Levin, Isabelle Riondel
– Les randos d’avant : c’est
– Passez le curseur de votre souris sur les photos pour faire apparaitre les commentaires ou cliquez sur la première photo pour dérouler le diaporama.

Merci Josette, Sylvie, Isabelle et Brahim

A propos Bernard Boutin

A 7 ans, mon père me trainait au tour du pic du Midi d’Ossau, en Béarn. A 17 ans, je faisais du stop avec mes skis de randonnée. Je me souviens qu’à la nuit tombée, à la sortie de Tarbes, un paysan me chargeait. Arrivé en rase campagne, en sortant les skis de la bétaillère, ceux-ci étaient plein de purin ! La passion était plus forte que ces petits désagréments. A 27 ans, je quittais un bon « job » à la Défense, pour « descendre » aux Pyrénées. A 37 ans, avec quelques copains, nous grimpions, en ski de randonnée, le Vignemale, le Balaitous et quelques autres… A 47 ans, 57 ans, les Pyrénées toujours. On l’aura compris, pour moi, sans les Pyrénées, point de respiration.
Cet article, publié dans La mule et l'intello, Par-çi, par-là..., Uncategorized, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s