Traversée par le refuge Packe : super sympa !

le refuge Packe face au pic Long

Groupe 1 : Malika Bellanger, Michel Cambayou, Nathalie Delahaye, Bruno Lahalle, Chantal Loustau, Valérie Mari, Yves Moinel encadrés par Bernard Boutin et Cathy Roques
Groupe 2 : Philippe Capelle, Brigitte Dupuch, Graziella et Jean-Louis Rivault, Christine Rubichon encadrés par Xavier Damez
Way-points (dans le sens du groupe 1) : « Chez Louisette » au-dessus de Barèges, plateau du Lienz, lac et refuge de la Glère, lac de Coume Escure, vallon du Bolou, Mont Arrouy, col du Rabiet, refuge Packe, lac de Rabiet, col de Pierrefitte, vallon de Peyrahitte, parking à Budéraous, au-dessus de Luz.
D+ : 1400 m
D- : 1350 m
Distance : 19,4 km
Belle traversée, concoctée par Xavier Damez. Il la réalise dans le sens Budéraous_ »Chez Louisette » avec son groupe. Ce sera donc en sens inverse pour ma collective.
Retrouvailles pour tous au refuge Packe. Une découvert par beaucoup. Un refuge qui fait partie du patrimoine architectural pyrénéen : même structure en ogive que celui d’Arrémoulit ou Tuquerouye. Construit en 1895, il porte le nom de Charles Packe, un anglais qui participa à son financement. Grand pyrénéiste de l’époque de Russell, mais plus discret, Mister Packe serait aussi l’inventeur du sac de couchage et a introduit le Patou en Angleterre. La petite histoire dans la grande. Plus sur le personnage : c’est ICI 
Longue pause sur place pour les 15 cafistes. Calme et superbes vues sur le pic Long, le Turon du Néouvielle et plus loin la brèche de Roland ou encore le Vignemale. Un lac derrière : le Pourtet. Un lac devant, droit dessous : celui de Rabiet.
« TEC moment » : échange des clefs et recommandations. Telle voiture a une boite automatique ou telle autre est plutôt capricieuse vu son grand âge etc.
Les équipes repartent chacune dans le sens opposé. En tout, ceux sont pas moins de 6 lacs sont longés : La Glère, Coume Escure, Pourtet, Rabiet, Couyela det Mey et Bugarret et deux cols passés : Rabiet et Pierrefitte.
Un tracé sur des cheminements bien tracés : du 2 (technique), 3 (physique) à la portée de beaucoup.
Pour les photos, c’est : ICI
A plus sur les sentes.

– par Beñat

Publié dans La mule et l'intello, Par-çi, par-là..., Uncategorized | Tagué , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Grand pic du Tapou

Tapou (3151 m) : we dit it !

Participants : Catherine James, Didier Mazoin, Bernard Boutin
Way-points : vallée d’Ossoue, cabane de Lourdes, pic rond, pic pointu, lacs de Montaferrat, pic du Milieu, Grand pic de Tapou, pic de Monteferrat
D+ : 1500 m
Distance : 14,5 km
Météo : parfaite. Bonnes couleurs. Pas de vent.

Même tracé que l’an dernier à la même date. Voir ICI.
Décidément un beau 3000 sans réelle difficulté si ce n’est la pente « ferme » constamment. Pas de faux-plat du début jusqu’à la fin.
Un moment rare au lac du Montferrat en descendant : une cinquantaine d’hirondelles font d’incessants « touch and go » sur la surface de l’eau. Une magnifique ballet qui dure un long moment. Malheureusement difficile à filmer ou photographier sans téléobjectif.

hirondelles sur le lac de Montferrat

A plus sur les sentes.

– par Beñat

Publié dans La mule et l'intello, Par-çi, par-là..., Uncategorized | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

clasico : le Seques en boucle

vallon de Sesques

Encadrant : Bernard Boutin
Participants : Xavier Damez, Vincent Escoula, Yves Hourcade, Laurent Jalabert, Chantal Loustau, Didier Mazoin
Way-points : Bitet, bois de Sesques, cabane d’Artigues de Sesques, Cujala de Sesques, Arrec de Sesques, col de Sesques, pic de Sesques, lac d’Isabe, bois d’Isabe, Quebot d’Isabe
D+ : 1700 m
Distance : 15,3 km
Météo : parfaite. Bonnes couleurs. Pas de vent.

Même tracé que l’an dernier à la même date : https://wp.me/p3db92-1Vf . Grosse différence : un temps idéal pour le réaliser. Nouvelle équipe, sympa et enthousiaste.
Pour les photos, c’est : ICI*
A plus sur les sentes.

– par Beñat

Publié dans La mule et l'intello, Par-çi, par-là..., Uncategorized | Tagué , , | Laisser un commentaire

clasico : la boucle des lacs au-dessus de Gourette

l’Amoulat et les Arcizettes

Participants : Franck Rouch et Bernard Boutin
Way-points : Gourette, vallon du Valentin, lac d’Uzious, lac du Lavedan, col d’Uzious, « petite vallée blanche », col de la Hourquette d’Arre, cabane d’Arre, Arre Sourins, lac d’Anglas et retour.
D+ : 1340 m
Distance : 13,7 km,
Météo : très agréable. Ambiances automnales.

Même sortie que l’an dernier à la même date : c’est ICI
A refaire plus tôt, vers mi-juillet, pour trouver plus de neige dans la « petite vallée blanche ». Cette année, il reste toutefois une longue langue de neige alors que l’on est qu’à 2200m d’altitude et fin août ! Effet face nord.
Un très bon moment passé avec Franck, le londonien…
A plus sur les sentes.

– par Beñat

Publié dans La mule et l'intello, Par-çi, par-là..., Uncategorized | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Aspe – repérage : la crête du Coste de Broca

le Coste de Broca

Départ : pk d’Aubize au-dessus d’Urdos en vallée d’Aspe
Destination : pic d’Arlet et retour par la crête du Coste de Broca
Participants : Catherine James, Didier Mazoin et Bernard Boutin,
Météo : très agréable. Ambiances automnales.
D + : 1187 m
Distance : 18,9 kms

La montée au refuge/pic/lac d’Arlet se fait souvent par le vallon de Belonce ou celui du Baralet. Entre les deux, une longue ligne de crêtes file plein nord jusqu’au col de Lagéou. Sous elle, les magnifiques pentes du Coste de Broca aux plissements géologiques de couleur rouge. Inhabituel dans les Pyrénées occidentales.
Un coin qui donne envie d’aller en repérage pour voir si la crête est praticable comme alternative aux fonds de vallées.
Remontée du vallon de Baralet, arrivée sous les formations géologiques du Coste de Borca. Sortie sur le plateau de Banasse. Petite grimpée, pour le fun, au pic d’Arlet avant de poursuivre jusqu’au col d’Arlet et au refuge. Café.
Retour en direction de Banasse pour partir plein nord sur les sentes qui conduisent au repérage de la Coste de Broca.
Passé la côte 2034. Large virage contournant pour entreprendre une descente raide mais aux sentes bien visibles; la seule difficulté qui demande de l’attention jusqu’au col de Lagréou.
Indiscutablement un coin où peu de monde passe. La sente disparait quelque fois dans les bruyères. Très belles vues vers l’ouest comme vers l’est. Une descente régulière tout-du-bonheur. Seule difficulté : reste sur la bonne sente et surtout ne pas partir sur la droite et les pentes escarpées, voire dangereuses du Coste de Broca. Une trace GPS peut s’avérer utile.
La fin de la crête se passe dans une forêt de hêtres. Au col de Lagréou, la descente vers le parking passe par un chemin bien tracé. Le repérage pourra avoir une suite sous forme d’une collective du CAF.
Catherine et Didier ravis d’un parcours dans une zone qu’ils ne connaissaient pas et aux vues et couleurs, notamment le rouge « premien », rares.
Un bon moment passé ensemble.
A plus sur les sentes.

– par Beñat

Le verdict :
– point le plus bas : pk à Aubize 1188, point le plus haut : pic d’Arlet, dénivelé : 2208 m, distance : 18,9 km, temps de la sortie : 11h.
– Les randos d’avant : c’est
– Cliquez sur les photos pour les commentaires
– Crédit photo : Beñat
– Pour visualiser les photos : cliquer ICI

Publié dans La mule et l'intello, Par-çi, par-là..., Uncategorized | Tagué , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire