Balade – Gavarnie : la Cabane des Soldats


La Cabane des Soldats

Départ : Gavarnie 1385 m
Destination : Cabane des Soldats 1940 dans la vallée des Pouey Aspé qui conduit au port de Boucharo 2274
Qui : Marimar et BB
Quand : 21 octobre 2017
Météo : « sol y sombra »
Une sortie, à la portée de tout le monde, qui permet de très belles vues sur le Cirque de Gavarnie. Quelques lacets « caillouteux » au-dessus de Gavarnie. Mais rien de vraiment pénible.
Cheminement ensuite sur un bon chemin en terre avec, en cas de mauvais temps soudain, la possibilité de se réfugier à la cabane de Pouey Aspé 1720 et à celle des Soldats 1940 où nous sommes arrêtés.
Belles vues, en montant vers : le Piméné, le pic Rouge de Pailla, le Petit Astazou, le Grand Astazou, le Taillon, les Sarradets, les Gabiètous, le col de Boucharo etc. Crêtes sommitales de Gavarnie couvertes d’une fine couche de poudreuse.
Sous nos yeux, pouvons voir, de loin, le tracé emprunté la semaine précédente pour gravir les Astazous par les Rochers Blancs. Plutôt impressionnant de loin.
Retour trop rapide, la pluie menaçant. Dommage. Le coin est réellement sympa.

– par Beñat
Bernard Boutin
22 octobre 2017

Le verdict du GPS (source : BaseCamp et TOPOPIRENEOS ) :
– Dénivelé : +520 m, point le plus haut : 1940 m (Cabane des Soldats), le plus bas : 1385 m (départ de Gavarnie), durée de la sortie : 4h, distance parcourue : 10 km
– Participants : Marimar et Bernard Boutin
– Les randos d’avant : c’est
– Passez le curseur de votre souris sur les photos pour faire apparaitre les commentaires ou cliquez sur la première photo pour dérouler le diaporama.

Chardon des Pyrénées

A propos Bernard Boutin

A 7 ans, mon père me trainait au tour du pic du Midi d’Ossau, en Béarn. A 17 ans, je faisais du stop avec mes skis de randonnée. Je me souviens qu’à la nuit tombée, à la sortie de Tarbes, un paysan me chargeait. Arrivé en rase campagne, en sortant les skis de la bétaillère, ceux-ci étaient plein de purin ! La passion était plus forte que ces petits désagréments. A 27 ans, je quittais un bon « job » à la Défense, pour « descendre » aux Pyrénées. A 37 ans, avec quelques copains, nous grimpions, en ski de randonnée, le Vignemale, le Balaitous et quelques autres… A 47 ans, 57 ans, les Pyrénées toujours. On l’aura compris, pour moi, sans les Pyrénées, point de respiration.
Cet article a été publié dans La mule et l'intello, Par-çi, par-là..., Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Balade – Gavarnie : la Cabane des Soldats

  1. J Fagot-Barraly dit :

    Il faut en profiter !!….La neige arrive

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s