HRP – Retour à la première étape : Toujours aussi venteux !


Cheveux au vent !

Départ : col des Gascons au-dessus de Banyuls (384m)
Destination : puig de Salfort (960m) (retour par le même tracé)
Qui : Marimar, Maïlys et Bernard Boutin
Quand : 2 juillet 2017
Profitant de la présence de Maïlys à Argelès-sur-Mer, retour sur la première étape de la HRP d’est en ouest, démarrée à Banyuls en juin 2014. Rappel : la HRP et le GR10 ne font qu’un pendant les 4 premières étapes.
Le temps est bien plus beau qu’en 2014 mais le vent à « décorner des boeufs » est plus fort encore qu’en 2014 ! De très belles vues cette année mais des bâtons particulièrement utiles pour se maintenir sous les rafales de vents.
Montée depuis le col des Gascons – une référence à d’Artagnan et ses mousquetaires venus aider le Roy de France à chasser les castillans du Roussillon – jusqu’au puig Salfort où nous découvrons un refuge kitsch à l’abri du vent sous un énorme caillou.
A la descente, je pars chercher une source proche du GR10, les femmes en profitent pour aller au « petit coin » et au retour, je ne retrouve que Maïlys. Pensant Marimar devant, nous filons vers le bas pour la rattraper et ne la trouvons jamais.
Elle est en fait derrière ! A force d’aller dans tous les sens, le compteur kilométrique augmente d’environ 5 kms, passant de 10 kms à 15 kms pour la sortie.
Des randonneurs arrivent de Banyuls chargés comme des baudets. Des HRpistes tout frais qui démarrent 45 jours d’étapes et de nombreuses surprises : mauvais temps, blessures, belles rencontres, étapes sympas etc. Bonne route !
Retour un peu énervé, et toujours aussi venteux, après les efforts pour retrouver Marimar qui nous accuse d’avoir voulu la perdre. No comment !
Content d’avoir refait une partie de cette étape « fondatrice » qui marqua le départ d’une traversée des Pyrénées « mémorable ».

– par Beñat
Bernard Boutin
8 juillet 2017

Le verdict du GPS (croisé avec les évaluations faites sur la carte IGN et Basecamp) :
– Dénivelé : +723m, point le plus haut :960m (puig de Salfort), le plus bas : 384m (départ col des Gascons), durée de la sortie 2h, distance parcourue : 9,8 kms
– Participants : Marimar, Maïlys et Bernard Boutin
– Les randos d’avant : c’est
– Passez le curseur de votre souris sur les photos pour faire apparaitre les commentaires ou cliquez sur la première photo pour dérouler le diaporama.

l’étape du jour

A propos Bernard Boutin

A 7 ans, mon père me trainait au tour du pic du Midi d’Ossau, en Béarn. A 17 ans, je faisais du stop avec mes skis de randonnée. Je me souviens qu’à la nuit tombée, à la sortie de Tarbes, un paysan me chargeait. Arrivé en rase campagne, en sortant les skis de la bétaillère, ceux-ci étaient plein de purin ! La passion était plus forte que ces petits désagréments. A 27 ans, je quittais un bon « job » à la Défense, pour « descendre » aux Pyrénées. A 37 ans, avec quelques copains, nous grimpions, en ski de randonnée, le Vignemale, le Balaitous et quelques autres… A 47 ans, 57 ans, les Pyrénées toujours. On l’aura compris, pour moi, sans les Pyrénées, point de respiration.
Cet article, publié dans La mule et l'intello, Par-çi, par-là..., Traversée des Pyrénées, Uncategorized, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s