Val Maira – primo giorno : longue étape d’approche


19 février 2018, 18 h : arrivée à Chialvetta

Départ : cité des Pyrénées, Pau
Destination : bourg de Chialvetta dans le Valle Maira, commune d’Acceglio, province de Cuni, région du Piemonte, Italie
Qui : raid en étoile du Club Alpin Pau et de la vallée d’Ossau
Quand : 18 février 2018
Météo : grand beau du Languedoc jusqu’à la plaine du Pô qui est sous son traditionnel brouillard hivernal.

Cité des Pyrénées : départ 6 heures pour les neuf participants au raid. Camionnette Trafic Renault bourrée comme un œuf.
Carcassonne et sa cité. La montagne d’Alaric. Imposante cathédrale de Narbonne. Arles et sa Camargue. Aix et la montagne Sté Victoire. La Provence. Nice : que la France est belle, que la route est longue !
Frontière italienne. Remontée de la vallée de la Roya. Rentrons, au bout de quelques kilomètres, à nouveau en France ! Bizarre découpage de frontière. La Gendarmerie, à la recherche d’immigrés clandestins, nous arrête. « Des basco-béarnais ! On fait quoi, Chef ? » Ne sachant que faire, à la vue de 9 paires de skis, de bâtons, de crampons, de 9 randonneurs marqués par déjà 1000 kilomètres de route, elle nous laisse filer.
Tunnel de Tende : feu rouge. 20 minutes d’attente. Il manquait que cela ! Descente vers Coni (français, piémontais et occitan, Cuneo en italien. Dans le coin, y-a-pas que la frontière de compliquée !). Contournement de la ville. Remontée, enfin, de la Valle de Maira. A l’entrée d’Acceglio, bifurcation pour Chialvetta.
18 heures : arrivée en même temps que la nuit. Un dernier rayon de soleil pour observer un enneigement pas top. Joli village montagnard du bout du monde.
Surprise : au gite, le dortoir pour 8 ne fait pas 30 m2 ! Il faudra pourtant s’y caser ainsi que tout le bardas. Pas d’étagère, pas de clou au mur. Une simple question d’organisation qui se réglera rapidement.
Dîner super bon à l’Auberge « Ostería della Gardetta da Rolando »: Oudo, soupe aux haricots maison, frecando, viande de porc et de veau en sauce accompagnée de petits poix, carottes, pommes de terre. Tiramisu maison. Vin rouge léger. Rolando, notre aubergiste, un sacré cuoco (cuistot).
Première nuit compliquée (pour mézigue en tout cas). Il fait froid et les couvertures tombent du lit régulièrement. Problème réglé dès la nuit suivante. Un ronfleur se signale. Béatrice aimerait bien le débusquer…
Sommeil de plomb par la suite sur un bon matelas. Un plus : les sommiers ne couinent pas.
A plus sur les pentes.

– par Beñat

Nota :
– Guide : Gaby Aragües
– Encadrant : Olivier Blanchet
– Participants : Béatrice Barra, Bernard Boutin, José Coste, Jean-Philippe Floras, Chantal Loustau, Robert Marin, Christine Rubichon,
– Crédit photos : José Coste et Bernard Boutin
– Les randos d’avant : c’est
– Passez le curseur de votre souris sur les photos pour faire apparaitre les commentaires ou cliquez sur la première photo pour dérouler le diaporama.

A propos Bernard Boutin

A 7 ans, mon père me trainait au tour du pic du Midi d’Ossau, en Béarn. A 17 ans, je faisais du stop avec mes skis de randonnée. Je me souviens qu’à la nuit tombée, à la sortie de Tarbes, un paysan me chargeait. Arrivé en rase campagne, en sortant les skis de la bétaillère, ceux-ci étaient plein de purin ! La passion était plus forte que ces petits désagréments. A 27 ans, je quittais un bon « job » à la Défense, pour « descendre » aux Pyrénées. A 37 ans, avec quelques copains, nous grimpions, en ski de randonnée, le Vignemale, le Balaitous et quelques autres… A 47 ans, 57 ans, les Pyrénées toujours. On l’aura compris, pour moi, sans les Pyrénées, point de respiration.
Cet article, publié dans La mule et l'intello, Par-çi, par-là..., Uncategorized, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s