Crêtes Hautacam : Ambiance grisaille


Ambiance grisaille

Départ : station de ski d’Hautacam
Destination : les crêtes conduisant au pic de Barran
Qui : collective du CAF de Pau et de la vallée d’Ossau
Quand : 11 janvier 2018
Météo : pas sympa du tout !

Faibles chutes de neige durant toute la sortie, ciel lourd de menaces, luminosité éteinte, soleil aux abonnés absents, vent froid désagréable… et – enfin du positif – ski plutôt sympa ! Une sortie le « nez dans le guidon ». Lire : le « nez dans les spatules ». Difficile de faire du mémorable dans cette ambiance morose malgré les godilles de la descente.

Olivier a très précisément en tête le dernier bulletin météo-neige-avalanche : « crêtes dégarnies par le vent, combes nord très chargée en neige sur une sous-couche humide. Avalanches possible en des endroits improbables ». Au passage : merci Météo-France pour l’excellent travail d’information réalisé.
Justement le cheminement vers le pic Barran doit nous faire passer par une combe nord-ouest bien chargée alors que les pentes autour sont dégarnies. Prudence et retour sur nos pas pour contourner le pic Naouit par le sud. Dépeautage et départ en direction du lac d’Isary. Il neige toujours. La luminosité est nulle.
Longue traversée dans le vallon avant de commencer à grimper – repeautage – vers le col d’Ouscouaou. Sous le col, le temps reste obstinément au « mauvais fixe ». Il y a bien un « beau fixe », pourquoi n’y aurait-il pas un « mauvais fixe » ? Retour est décidé.
Dépeautage et descente sur une neige plutôt bonne. Godilles. Sous couche limitée cependant. Méfiance envers racines et autres pierres.
Le fond du vallon d’Isary presque atteint, pause casse-croûte bâclée debout, dos au vent. Il neigeote toujours. Pas la gloire ! Même pas le temps de prendre le dessert, café, pousse-café et encore moins faire la sieste.
Repeautage pour rejoindre le haut des pistes d’Hautacam et à nouveau séquence ski plutôt sympa.
En bas, la station est fermée. Nargueur, le soleil se lève enfin. Personne n’est partant pour repartir !

A plus sur les pentes

– par Beñat
Bernard Boutin

Le verdict du GPS (source : GPS, basecamps et TOPOPIRENEOS ) :
– point le plus haut : 1805 m (sous le col Ouscouaou), le plus bas : 1509 m (pk à Hautacam), dénivelé montant et descendant : 750 m, durée de la sortie : 5h15, distance parcourue : 12,3 km
– Encadrant : Olivier Blanchet
– Co-encadrant : Jacques Resplandy
– Participants : Laurence Arzur, Bernard Boutin, Jean-Philippe Floras, Stephan Gay, Guillaume Pluquet, Christine Rubichon, Mayalen Soteras,
– Les randos d’avant : c’est
– Passez le curseur de votre souris sur les photos pour faire apparaitre les commentaires ou cliquez sur la première photo pour dérouler le diaporama.




A propos Bernard Boutin

A 7 ans, mon père me trainait au tour du pic du Midi d’Ossau, en Béarn. A 17 ans, je faisais du stop avec mes skis de randonnée. Je me souviens qu’à la nuit tombée, à la sortie de Tarbes, un paysan me chargeait. Arrivé en rase campagne, en sortant les skis de la bétaillère, ceux-ci étaient plein de purin ! La passion était plus forte que ces petits désagréments. A 27 ans, je quittais un bon « job » à la Défense, pour « descendre » aux Pyrénées. A 37 ans, avec quelques copains, nous grimpions, en ski de randonnée, le Vignemale, le Balaitous et quelques autres… A 47 ans, 57 ans, les Pyrénées toujours. On l’aura compris, pour moi, sans les Pyrénées, point de respiration.
Cet article, publié dans La mule et l'intello, Par-çi, par-là..., Uncategorized, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s