La Mongie – Pic des Quatre Termes : Plus « cool » que prévu !


Descente de la crête entre les Quatre Termes et la brèche de Contadé

Départ : Téléski du Pain de Sucre
Destination : Pic des Quatre Termes (2724m)
Qui : Collective du CAF menée par Ghislaine de Rincquesen
Quand : 13 avril 2017

4h45 : c’est l’heure du réveil. « On ne compte pas quand on aime ! ».
6h30 : 3 collectives CAF au parking Laclau.
7h : Ghislaine nous fait prendre le « fameux raccourci allongé » qui permet d’éviter de passer par Tarbes et la succession de villages qui suit pour rejoindre Bagnères de Bigorre. Faut dire que la vue est super belle entre Tournay et BdB !
8h et quelque : On attaque.
14 h : Déjà de retour à La Mongie où les bières, en terrasse, sont à 4€50. Il fallait bien les monter là !

Neige facile sur toute la montée. Couteaux plutôt bienvenus. Deux ou trois petits rapaillons toniques. Très belles vues une fois la Brèche de Contadé atteinte. Final à pied sur la crête aiguisée, piolet à la main. Aérien sans plus. Le pic des Quatre Termes est vaincu par la « cuadrilla ». Photo souvenir.
Descente (sans chute aucune) dans une neige ni trop bonne, ni trop mauvaise.
Discussion de fin de course sur les élections présidentielles et un accord commun entre tous (ce qui est rare parmi les électeurs) : Voter pour celui qui promettra un enneigement plus conséquent et des saisons de ski de randonnée à rallonge !

Une bonne sortie assez cool. Merci Ghislaine.

A plus sur les pentes.

– par Beñat
Bernard Boutin
13 avril 2017

– Le verdict du GPS (croisé avec les évaluations faites sur la carte IGN et Basecamp) : Dénivelé : +973m / -973m, point le plus haut : 2724 m ( Pic des Quatre Termes), le plus bas :1740 m (départ La Mongie), durée de la sortie 5h30, distance parcourue : 10,7 kms
– Encadrant : Ghislaine de Rincquesen
– Participants : Bernard Boutin, Gérard Estrade, Thomas Faucon, Gabi Haubitz, Julien Passicot, Thierry Gaillac, Arnaud Soubies
– Les randos d’avant : c’est
– Passez le curseur de votre souris sur les photos pour faire apparaitre les commentaires ou cliquez sur la première photo pour dérouler le diaporama.

 

A propos Bernard Boutin

A 7 ans, mon père me trainait au tour du pic du Midi d’Ossau, en Béarn. A 17 ans, je faisais du stop avec mes skis de randonnée. Je me souviens qu’à la nuit tombée, à la sortie de Tarbes, un paysan me chargeait. Arrivé en rase campagne, en sortant les skis de la bétaillère, ceux-ci étaient plein de purin ! La passion était plus forte que ces petits désagréments. A 27 ans, je quittais un bon « job » à la Défense, pour « descendre » aux Pyrénées. A 37 ans, avec quelques copains, nous grimpions, en ski de randonnée, le Vignemale, le Balaitous et quelques autres… A 47 ans, 57 ans, les Pyrénées toujours. On l’aura compris, pour moi, sans les Pyrénées, point de respiration.
Cet article, publié dans La mule et l'intello, Par-çi, par-là..., Uncategorized, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s