Anéou – belle ouverture de la saison de ski-rando !


le cirque d’Anéou

Plus bas : parking D934 1720 m
Plus haut : soum d’Iou 2215 m
Dénivelé : 510 m
Distance parcourue : 6,5 km
Participants : Françoise Casbas, Martine Gabe, JP Gspann, Olivier Blanchet et Bernard Boutin
Météo : beau soleil, sans vent, température proche de 0. Idéal! Neige fraîche (peu épaisse) tout à fait skiable.
Date : 1er décembre 2022

Petite sortie d’échauffement pour la reprise de la saison de ski-rando. Un 1er décembre, c’est plutôt plus tôt que d’habitude. Très belles conditions climatiques. Excellente ambiance, tout le monde étant ravi de se retrouver sur les planches et impatients d’en découdre avec de longues montée en Z et des descentes en S (toujours trop courtes).
Revoir le cirque d’Anéou, sous la neige fraîche et sous un beau soleil, est un « pur bonheur ». Bonheur partagé avec le pic d’Anéou, la peña Blanca, la pène de la Glère, le pic de Canourouye, la Gradillère qui tous ont revêtu, pour l’occasion, leur blanc habit de lumière ! Plaire aux randonneurs en ce début de saison pour les revoir tout au long de l’hiver qui démarre. Succès total de l’opération.
Effervescence sur les pentes, devant, derrière, à droite, à gauche. On sent la reprise, l’excitation même, après de longs mois d’abstinence. Démarrage lent. Il s’agit de retrouver d’anciennes sensations enfouies… pas trop profondément. Le souffle va. Le palpitant par contre est à accorder. L’effort de la grimpe : un sac, des chaussures, des skis. Tout est toujours trop lourd à monter.
Cap est pris sur le col de l’Iou. Un classique parmi les classiques. La trace a un avantage : être au soleil dès le début et un inconvénient : des avalanches peuvent dévaler les pentes du Peyreget. Prenons nos distances. Des boulettes de neige sont déjà passées par là.
Au col, le vent a soufflé. Le col est chauve. Comme d’hab. « Il faudra de plus en plus s’adapter au changement climatique » dira Jacques Resplandy qui nous rejoint au soum de l’Iou.
Pause repas. Pause plaisir face aux grands de ce monde. L’Ossau, seigneur des lieux domine. Son valet, le prince Peyrejet, n’est pas en reste. Jean Philippe et Christine Floras arrivent à leur tour. Tout le monde, un sourire en coin : un reprise comme on les aime. Le temps : impeccable !
Descente et premières séries de S. Facile. Pour le ski de rando, les bonnes sensations réapparaissent toujours vite. Gros moment de plaisir pour tous. Les cuisses ne chauffent même pas. Du moins au début. Pas de baignoire, même si la neige, au fur et à mesure de la descente, s’alourdit… mais jamais trop ! Déjà le bas et le gave de Brousset. Reste le pensum de la remontée. Pas de changement de ce côté là.
Final de journée chez « Sancho ». Sourire toujours sur les lèvres. Un souhait général partagé : que la saison soit toujours comme cela. Pas gagné d’avance…
A plus sur les sentes.

– par Beñat

Les randos d’avant : c’est ICI
Crédit photo : Jean-Pierre Gspann et Bernard Boutin
Cliquez sur la première photo pour faire défiler la galerie

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s