Anéou – acte 2 : nouvelle bonne remise en forme !


Canaourouye : une fois de plus ! (GM)

Plus bas : pk D934 à 1720 m
Plus haut : Canaourouye 2344m
Dénivelé : 880 m
Distance parcourue : 12,9 km
Collective du Club Alpin de Pau: Jean-Pierre Gspann, Robert Marin, Benoit Bourdon, Olivier Jean, Vincent Escoula encadrés par Bruno Basty et Bernard Boutin
Météo : dégagé et accueillante en matinée, vent sur les crêtes, grisâtre et tristoune dans l’après-midi.
Date : 5 décembre 2022

Acte 2 des remises en forme pour la saison de ski-rando 2022/23 et retour à Anéou, après la première session du 1er décembre. Très belle luminosité à l’arrivée au parking, sous le Pourtalet. Une couche de neige fraîche met en valeur le cirque d’Anéou. Beaucoup de voitures espagnoles en ce lundi férié, fête nationale et « día de la Constitución ».
Claquement des attaches et sifflement des DVA et c’est parti en direction du col de Houerᵗ (ᵗ= toponymie, voir au bas du CR), situé sous le pic de Canaourouyeᵗ. Montée facile sur la trace des « raquetteurs » de la veille dimanche.
Sous les pentes nord du Canaourouye, une plaque de neige est partie, confirmant l’analyse du BERA appelant à se méfier des faces nord en crête frontière. La coulée coupe une trace en S venue d’au-dessus. Le skieur a t’il déclenché la coulée ? Impossible à savoir. Décision : on ne descendra pas le pic par ses pentes NE (comme prévu initialement).
Arrivée au sommet, le vent froid nous y cueille. Dépeautage et descente retour « tout du bonheur » jusqu’au col. Très belles séries de S pour tout le monde. Les 10 à 15 cms de neige récente sont super à skier. Un bémol : la couche est insuffisante pour correctement recouvrir les rochers qui affleurent : lot d’éraflures garanti sous les skis récemment fartés ! Brrr…
Sous le col, enneigement à nouveau correct et belles séries de S qui s’enchainent. Moins de rochers sous jacents. Contents !
Au bas du Plaa de la Gradillère, descente, à nouveau un peu compliquée par le manque de neige, pour rejoindre les pentes de la Glèreᵗ. Repeautage et montée au col d’Anéouᵗ où le vent, en rafale, nous cueille. La pause déjeuner sera pour plus bas au Baigt de la Glère.
A nouveau, belles séries de S dans une poudreuse très correcte. A l’approche du de la Glèreᵗ, le temps achève de se voiler, la neige devient plus lourde, l’ambiance de fête du début de journée se termine. Grisaille et tristesse nous entourent. Pause sans soleil. Reprise de la descente sur une neige aux contours indécis. Visibilité gommée. Presque grand blanc.
Final chez Sancho : « cañas, claras y… patatas bravas » rapidement englouties. « Muy bien ! »
900 m de dénivelé pour l’acte 2 des remises en forme. Tout suit son cours normalement. Reste qu’il faudrait deux évènements météos pour l’acte 3 : un refroidissement et des chutes de neige. A suivre donc…
A plus sur les sentes.

– par Beñat

Les randos d’avant : c’est ICI
ᵗ Séquence toponymie (source le Palay, le Bourbon, l’inspiration… ) :
– Canaourouye de l’aragonais Canal Roya pour la vallée, sous le sommet côté sud, aux rochers oxidés par le fer (couleur rouille)
– Houer du gascon houer = buse
– Aneou du latin ad-nivem, du gascon anéu = neige. La neige reste tard dans le cirque (Bourbon)
pène : falaise en gascon
– Baigt du gascon baigt = vallée. Sous l’Ossau, Magnabaigt = grande vallée (Palay)
– Glère du gascon glarè, glerè : graviére, pierrailles, éboulis.
Crédit photo : Jean-Pierre Gspann, Robert Marin, Bernard Boutin
Cliquez sur la première photo pour faire défiler la galerie

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s