SOUM de BARS en boucle : très belle sortie !


les pentes du Soum de Bars

– SOUM de BARS en boucle 
– point le plus bas : 860 m (parking du Houndas), le plus haut : 1840 m (col Lansatté), dénivelé montant et descendant : 1300 m, distance parcourue : 18 km
– participants (collective de cafistes palois) : Nadine Carlotti, Catherine Jammes, Didier Mazoin, Patrick Sicé, Jean Pierre Gspann, Bernard Boutin
– météo : grand beau sans nuage, petit vent « cool ». TB
– date : 20 mai 2020

La troisième fois sera la bonne pour faire le Soum de Bars en boucle, en passant par les cols de Lansatté et d’Aran. Une météo idéale, une bonne ambiance. Seul regret, pour une randonnée « label silence », vu uniquement le « cul blanc » d’un izard, des vautours fauves et probablement un gypaète en début de journée. Sous la chapelle du Houndas, une fouine ou une martre traverse la route en ondulant comme un écureuil.
La crête qui conduit au Soum de Bars est un lieu magnifique par ses vues et la végétation qui la recouvre : bruyère, myrtillers et tant et tant de fleurs. Sauvage et peu « violé » par la race humaine. Bien plus sympa que le Mail Arrouy « grimpé » il y a deux jours. Final ludique par la crête de Saubajot. A refaire.

A plus sur les sentes.

– par Beñat

PS : plus sur la boucle, c’est ICI
Cliquez sur la première photo pour faire défiler la galerie

A propos Bernard Boutin

A 7 ans, mon père me trainait au tour du pic du Midi d’Ossau, en Béarn. A 17 ans, je faisais du stop avec mes skis de randonnée. Je me souviens qu’à la nuit tombée, à la sortie de Tarbes, un paysan me chargeait. Arrivé en rase campagne, en sortant les skis de la bétaillère, ceux-ci étaient plein de purin ! La passion était plus forte que ces petits désagréments. A 27 ans, je quittais un bon « job » à la Défense, pour « descendre » aux Pyrénées. A 37 ans, avec quelques copains, nous grimpions, en ski de randonnée, le Vignemale, le Balaitous et quelques autres… A 47 ans, 57 ans, les Pyrénées toujours. On l’aura compris, pour moi, sans les Pyrénées, point de respiration.
Cet article, publié dans La mule et l'intello, Par-çi, par-là..., Uncategorized, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.