Payolle : soum de Marianette, lac Montarrouye, Tuhou Gran en boucle


cot Dessus : descente vers le Pla de Garet sous l’oeil du Bigorre

Plus bas : parking du Garet 1420
Plus haut : soum de Marianette 2341
Dénivelé : 1050m
Distance parcourue : 11,8 km
Collective du CAF de la vallée d’Ossau : Valérie Palassoé, Véronique Estavoyer, Jacques et Joëlle Craveiro, Martine Ducos, Adeline Bedou, Anne Blanchet, Madeleine Gleyse, Bernard Boutin encadrés par Olivier Blanchet
Météo : beau temps
Date : 21 septembre 2022

Une sortie « cool » proposée par Olivier Blanchet. Depuis le virage en « épingle à cheveux » du Garet, situé sous La Mongieᵗ (ᵗ= toponymie. Voir au bas du compte-rendu), montée facile au Cot Demiey (col du milieu) sur des pentes herbeuses. Chevaux, vaches, brebis partout autour de nous. Vautours fauves aussi…
Arrivés au Cot, continuation vers le soum de Marianette. Marianette, un nom qui interpelle ! Rien sur le net pour expliquer ce toponyme. Probablement une belle bergère dont on ne sait plus rien d’elle si ce n’est qu’elle était belle…
Une partie de la collective « s’échappe » devant et suit des sentes animales, qui contournent le soum, dans une direction SO au lieu de partir plein sud sur la crête. Longues pentes herbeuses, heureusement pas humides, un peu engagées (30/35°). Ne pas faire de faux pas. Rejoignons la crête pour terminer assez rapidement au sommet (2341). Pause.
Belles vues sur le vallon de la Gaoube qui coule en direction de Payolle. Les grands de ce petit monde : plein sud, le pic de Montarrouyeᵗ 2568, au sud-est le pic de Monfauconᵗ 2712, à l’est un classique du ski de randonnée : le soum de Coste Oueillèreᵗ. Beaucoup de chaos en direction du Montarrouye et du Monfaucon. De quoi donner envie de remonter le vallon, longer les pentes Est du Montarrouye, continuer pour rejoindre le col de Couradette 2402 avant de plonger vers les lacs et laquets de Gréziolles et du Campana. Next time.
Plein ouest, le Bigorre domine. Sur le cheminement retour, en fin de journée, il sera bien mis en valeur par le soleil rasant. Marianette : un beau belvédère.
Pour aujourd’hui, Olivier nous réserve un circuit « inverse » : descendre dans le vallon de la Gaoube pour aller faire une pause casse-croûte, au lac de Montarrouye, puis remonter vers le Tuhou Gran (autre classique du ski rando) et continuer en direction du Cot Demiey avant de redescendre vers le Pla de Garet.
En descendant du soum de Marianette, passage par la « cabane de Montarrouye haut ». Trois lits en ferraille, un poêle dans 6 m2. Dur, dur !
Deux biches nous observent et finissent par disparaitre. Un endroit inhabituel pour de tels animaux. Nous sommes à plus de 2000 m et les forêts sont loin.
Belle découverte du joli petit lac de Montarroye à l’eau claire et transparente. Transparence qui met en valeur des canettes en aluminium au fond du lac. Brrr… Personne ne se déclare pour plonger aller les chercher. Il faut dire, il fait un peu frisquet. Longue pause. Olivier ménage ses équipes.
Rapide remontée vers le Tuhou Granᵗ par une sente assez franche. Au début du moins. Un petit pensum alors que le casse-croûte passe en mode digestion… Au Tuhou Gran, ambiance estive à nouveau : chevaux et vaches sur place. Moutons, au-dessus sur les pentes de Marianette. Vautours fauves en nombre.
Continuation vers le Cot Dessus (col d’en-haut par rapport au Cot Demiey – col du milieu) et plongée pour rejoindre le pla de Garet et le parking.
Une belle sortie qui en appelle une autre : faire la boucle par les Gréziolles pour compléter celle-ci par le Tuhou Gran. Merci Olivier pour ce circuit et souvenons-nous que le 21 septembre est la date anniversaire d’Anne. Happy Birthday Ann.
A plus sur les sentes.

– par Beñat

Les randos d’avant : c’est ICI
ᵗ Séquence toponymie (source le Palay, le Bourbon, l’inspiration…) :
– Gréziolles du gascon grèze, grésin pour menu grain, menu gravier; pierrailles, dépôts de moraines (Bourbon)
– Coste Oueillère (costa oelhèra) du gasc. oelha = brebis. La montagne où viennent paître les brebis (Bourbon)
– Montfaucon du gascon faucou = faucon
– Montarrouye du gascon arrouy = rouge. Des affleurements ferrugineux lui ont probablement donné son nom (inspiration)
– La Mongie du gascon mounjie monastère, prieuré; mounges = moines. Il y a eu là un établissement de moins qui est allé ensuite s’installer à l’Escaladieu (Bourbon)
– Tuhou Gran du gascon turoû, turoùn pour monticule arrondi, tertre, mamelon soit Grand Mamelon ce qui correspond bien à la forme du sommet (Palay et inspiration)
Crédit photo : Bernard Boutin
Cliquez sur la première photo pour faire défiler la galerie

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s