Vallée d’Ossau – déambulations entre Cézy et Arcizettes…


de g à d : Pambassibé, Aucupat, Ger, Amoulat, Gde Arcizette

Plus bas : parking Pont de Goua 960
Plus haut : crêtes du Cezy 2060
Dénivelé : 1430
Distance parcourue : 17 km
Participants : Olivier Jean, Jean-Pierre Gspann et Bernard Boutin
Météo : beau temps, fortes rafales de vents sur les crêtes
Date : 14 septembre 2022

L’objectif du jour : le pic du Cézyᵗ s’éloignera à 100 m de dénivelé sous le sommet. De fortes rafales de vent rendent dangereuse la poursuite de « l’ascension » alors que les pentes commencent à devenir « expos ». Savoir s’arrêter. Une occasion pour aller déambuler sur le plateau sauvage des Arcizettesᵗ qui domine celui d’Anouilhasᵗ et le Plaa des Cardous. Un secteur éminemment pastoral avec trois bergeries proches : celles de Pouey, de Lou Boucau et du Cezy. Toutes dominées par les massifs calcaires du Cézy, des Arcizettes, du Pambassibé, de l’Aucupat et, en fond d’écran, le Ger et l’Amoulat.
Un réel plaisir de contempler un secteur méconnu et pourtant si proche de l’entrée de la vallée d’Ossau. Sauvage, photogénique avec de chaudes couleurs, peu de gens le parcourent. Une raison : pour l’atteindre par la combe de Balour ou le chemin de l’Impératrice, aux dessus d’Eaux-Bonnes, ou par le bois, entre le pont de Goua et le Soussouéou, il faut monter près de 1000 m dénivelé dans des chemins de bergers pas particulièrement « roulants ».
Vus sur place : quelques marmottes, levés une dizaine de perdreaux et les traditionnels vautours fauves dans un secteur où brebis, chevaux et vaches sont toujours présents.
Déception, l’importante colonie de choucas de l’impressionnant gouffre de la Glère a disparu. La faute à la « patte » de l’homme ? Probablement : un captage d’eau vient s’être installé immédiatement en amont du gouffre. Recul du vivant. One more time !
Revenir sur place, après avoir mis au point une boucle permettant de parcourir, dans leur ensemble, les plateaux des Arcizettesᵗ, d’Anouilhasᵗ et des Cardous. Un beau projet.
A plus sur les sentes.

– par Beñat

Les randos d’avant : c’est ICI
ᵗ Séquence toponymie (source le Palay, le Bourbon, l’inspiration…):
– Arcizettes (Bourbon) du radical ar en basque et arciz, arritze = rocheux, pierreux (Bourbon)
– Goua du gascon goua = gué pour un passage sur le gave du Soussouéou
– Anouilhas (anolhars) du gascon anoulhe = génisse d’un an (Bourbon)
– Pambassibé du gascon pan et bassibé pour pente peuplée de jeunes brebis (Bourbon)
– Soussouéou du gascon sussoueu, sus = plateau, plaine du haut avec son lac (éou) d’Artouste (Bourbon)
Crédit photo : Jean-Pierre Gspann et Bernard Boutin
Cliquez sur la première photo pour faire défiler la galerie

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s