Echec à la Dent de Soques, Peyrelue par défaut !


crête frontière : au fond, le pic Peyrelue

Plus bas : parking pont de Peyrelue 1594 m
Plus haut : pic Peyrelue 2441 m
Dénivelé : 1017 m
Distance parcourue : 11,2 km
Participants : Olivier Jean et Bernard Boutin
Météo : beau temps chaud
Date : 6 août 2022

Avec un départ au pont de Peyrelue et passage à la cabane du même nom, l’objectif du jour était de rejoindre le pico Ferraturas sur crête frontière et, en la suivant vers l’Est, la Dent de Soques (voir trace jaune sur la carte). Une erreur d’orientation (mauvaise trace activée sur le GPS) nous amène « pas-au-bon-endroit » sur les pentes ouest de la crête de Peyrelue que nous devions au préalable rejoindre.
La pente devient de plus en plus raide, exposée, avec sous les pieds de herbe et des schistes délités. La Mule ne veut plus avancer. L’Intello juge que le risque est trop grand. Conjointement, avec Olivier, décision est prise d’arrêter la tentative de rejoindre la crête et d’aller plutôt explorer le fond du, sauvage et méconnu, vallon de l’Ouradé (voir trace bleue).
Au fond du vallon, nous remontons, au milieu de belles compositions géologiques, rejoindre un collet sur la crête frontière. A notre gauche, le pic de l’Ouradé, inaccessible sans matériel d’escalade. A notre droite, le pic Peyrelue dont la phase finale paraît « compliquée » et à risque.
Revenons sur nos pas, pour traverser un grand cailloutis qui permet de longer, par en-dessous, le Peyrelue. Une harde d’izards de près de 30 individus semble surprise de nous voir. Y-a-jamais personne dans le coin ! Elle file et nous laisse le champ libre pour rejoindre un collet situé sur la crête qui relie la Géougue au pic de Peyrelue.
Contournement et nous arrivons au sommet, par sa voie normale qui vient du port de Sallent. Au sommet, le fil de la crête frontière paraît toujours aussi inhospitalier vers l’Est.
Retour sur la cabane Dous Boues et descente du vallon jusqu’à la cabane de Peyrelue. Du monde dans le secteur. Le Port de Sallent est sur une des voie pour St Jacques de Compostelle. Il est aussi jalonné GR.
Pot à Gabas où l’hôtelier nous fait part de la lente décrépitude des lieux : disparition du chalet CAF, du chalet des Pyrénées, de l’antenne du Parc National. Fermeture, pour raisons administrative, de chez Vignau. Triste à vivre…
Quant à la Dent de Soques, elle ne perd rien pour attendre ! De même que le pic de Peyrelue qui doit pouvoir être remonté par sa crête Nord-Ouest. Des projets pour la suite. Ne jamais s’arrêter.
A plus sur les sentes.

– par Beñat

Les randos d’avant : c’est ICI
ᵗ Séquence toponymie (source le Palay, le Bourbon, l’inspiration… ) :
– Peyrelue (peiralua) du gascon petra + luna = pierre luisante (Bourbon)
– Ouradé (oradèr) du prélatin ourade = troué, cavité (Bourbon)
– cabane de Lous Bouès du gascon boè ou bouè pour bouvier, pâtre (Palay)
– Géourgue du gascon geuga, géugue = limite, borne (Bourbon)
– Gabas du gascon gàbe pour gave et gabàs = grand, vilain gave (Bourbon)
Crédit photo : Bernard Boutin
Cliquez sur la première photo pour faire défiler la galerie

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s