vallée d’Ossau – échanges, formes, fleurs à Sesques


magie sur les pentes du Sesques

Plus bas : parking gorges du Bitet, 940 m
Plus haut : pic de Sesques ou d’Escarpu 2606 m
Dénivelé : 1733 m
Distance parcourue : 14,1 km
Participants CAF de Pau : Jean-Pierre Gspann, Bernard Boutin
Météo : beau temps, vent sur les crêtes, température agréable
Date : 28 juillet 2022

Le Sesquesᵗ : sortie annuelle traditionnelle à fort dénivelé. Quelques temps forts : rencontre, riche en échanges et bien trop courte, avec Jean-Louis Laborde Boy , berger et maître des lieux à la Cujala (cabane) de Sesques. La veille à 9h du soir, il était rentré du secteur Isabeᵗ. Peu de répit. Au petit-matin, au moment où nous passons, il est à la traite de ses 400 brebis. Six heures d’affilée. Il nous montre ses mains déformées, rendues rougeâtres et douloureuses. Le Paradis (de Sesques) se mérite. Conversation riche et animée sur le « métier », les clichés de citadins, l’IPHB, les politiques locaux… Un homme mur et d’expérience que nous devons abandonner trop vite, à regrets. Grimper au Sesques se mérite aussi. L’arrivée au col, puis au pic, un effort soutenu, presque trop pour la Mule. Jean-Pierre, l’izard gantois, se retint de son côté. Arrivé sous le sommet, il bondit et s’y rend « sans coup férir ». Le vent sur les crêtes contraint la pause « casse-croûte », au point que Jean-Pierre en oublie son quart de vin du Minervois dans son sac. La dégustation sera tardive… au parking du Bitet !
Flore : encore de belles observations de fleurs. Voir une sélection dans les photos ci-dessous.
Forme : les mystères de la géologie frappent encore. Plissements surnaturels, éternuements de la croute terrestres. Quelques beaux clichés à découvrir ci-dessous.
Découverte du petit lac, situé côté nord, sous le pic de Sesques lui-même. Une eau super limpide. Rare en ces temps de réchauffement et d’envasement progressif des lacs pyrénéens. Un nom pour lui (à vous de choisir !) : lac supérieur d’Isabe ou lac d’Escarpuᵗ sachant que le lac de Sesques (méconnu) existe déjà au-dessus de la cujala de Sesques, derrière la crête est.
Retour par le lac d’Isabe et en longeant les gorges du Bitetᵗ.
Le Sesques en boucle : comme toujours une grosse sortie (à refaire).
A plus sur les sentes.

– par Beñat

Les randos d’avant : c’est ICI
ᵗ Séquence toponymie (source le Palay, le Bourbon, l’inspiration… ) :
– Isabe : hydronime is = lac, rivière (Bourbon)
– Sesques : du gascon sèsca – roseau ou glaiëul des marais qui servent pour pailler les chaises (Bourbon)
– Escarpu : du gascon escàrpe pour escarpé, abrupt, d’un accès difficile (Palay)
– Bitet (Vitet) : du gascon vit pour la vigne vierge ou clématite sauvage qui envahit les jeunes bois (Bourbon)
Crédit photo : Bernard Boutin
Cliquez sur la première photo pour faire défiler la galerie

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s