J 9 – Alpes de Lyngen : pique-nique face au glacier de Steindalen


belles volutes de glace sous le Stentinden

Plus bas : 54m
Plus haut : 450m
Dénivelé : 450m
Participants : Sylvie, Xavier, Patrick, Bruno

Aujourd’hui, les mules sont à la fête : celles de l’intello et du cuistot sont carrément au pré, les deux sont partis visiter Tromso ; les quatre autres ont un programme allégé, compte-tenu de la météo, bien grise.
Sylvie, Xavier, Bruno et Patrick partent donc pour une petite randonnée (quatre petites heures), en mode ski nordique.
Parking, là encore parfaitement lustré, nous en avons maintenant une grande habitude, sortir prudemment, accroché à la voiture salvatrice…. Démarrage au rythme enlevé, la température reste douce malgré l’absence de soleil. Nous nous arrêtons bien vite pour enlever une couche. Montée par une piste de ski de fond, puis de bonnes traces nous entraînent à suivre le ruisseau, alors que le chemin prévu a du s’échapper quelque part sur la droite. En fait, c’est la bonne option. Sur les côtés, la montagne se resserre, de puissantes falaises nous surplombent, débordantes de belles volutes de glace. Une pensée pour Didier !
Rapidement, nous atteignons la hutte de Steindals (Steindalshytte), pour un bonne petite pose thé et mélange de graines formule boost. Encore une raison de s’étonner. Construction tout bois, cuisine parfaitement équipée, mobilier qui serait tout à fait adapté à un chalet cossu de Savoie, jeux de société bien rangés…A disposition ! Mais comme personne ne nous avait préparé de feu, nous sentons vite la fraîcheur (en fait il fait plus frais dedans qu’à l’extérieur), nous rechaussons.
Nous sommes encore en sous-bois, avec de nombreux micro-reliefs que l’on franchit ou que l’on contourne. Peu à peu, la végétation s’éclaircit et nous arrivons dans une zone marécageuse, ruisseaux partout, que, là aussi, on franchit ou l’on contourne. Eviter de se mouiller à cause d’un mauvais pont de neige. Petite appréhension à chaque coup. La pente se raidit un peu, une cassure étonnante dans la neige avec des amas en dessous, mi-neige mi-glace avec de beaux reflets bleus. Explication ? non, tentative hasardeuse d’explication : la pente de la moraine est effectivement forte (mais pas longue), une micro avalanche a pu s’y déclencher. Passée la moraine, un tas de cailloux nous attire pour le pique-nique, face à la belle tombée du glacier barrant la route au randonneur. L’altimètre affiche 450m.
Fraîcheur à nouveau, casse-croûte pris on ne tarde pas à sonner l’heure de la redescente. Comte-tenu du jour blanc, de la faible pente, des micro reliefs et des ruisseaux tortueux (les aygues tortes de chez nous), nous gardons les peaux jusqu’au delà de la cabane. Descente agréable, tranquille, sereine. Nous repassons en mode descente avant de nous engager dans le défilé et ses cascades de glace et de continuer vers notre parking.
Ravis de cette promenade en ski nordique, demain la météo n’est guère meilleure, nous partons sur option semblable…
Didier et Bernard rentrent, l’affaire c’est le « Fish & chips » de ce soir, Saint Patrick oblige, merci pour l’attention, et bravo Didier, Fish & chips exceptionnel !
A plus sur les pentes.

– par Patrick

Crédit photo : Patrick Sicé et Bruno Basty
Cliquez sur la première photo pour faire défiler la galerie

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s