Lavedan – Prat du Rey et Leiz en boucle


sous l’Escala du Prat du Rey

Plus bas : parking Harrious 820 m
Plus haut : soum du Prat du Rey 1515 m
Dénivelé : 950 m
Distance parcourue : 12,2 km
Participants : Jean-Pierre Gspann et Bernard Boutin
Météo : grand beau sans vent. Très agréable.
Date : 18 janvier 2021

Avec une neige tôlée, gondolée, verglacée, vitrifiée sur presque toutes les pentes, depuis 3 semaines, reste à se dérouiller les jambes en basse montagne, dans le piémont.  Objectif : marcher sur des pentes sud, les plus ensoleillées, les moins exposées, si possible sans neige. Le terrain de jeux : quelque part sur la crête qui conduit du Pibeste à l’Estibète.
Pour mémoire, cette crête fait, à vol d’oiseau, 14 kilomètres. Bien plus pour les randonneurs ! Démarrant au Pibeste (plus bas 1300), elle passe par le pic de Boun, le pène de Souquète, la Serre, le soum du Prat du Rey, le soum des Aguillous, le soum de Leiz, le soum d’Andorre, le soum de Conques, le soum de Las Escures, soum de Granquet (1882 plus haut), soum d’Arrouy et termine au pic de l’Estibette (1805). Autant dire que sur une journée, c’est un très gros morceau.
La sortie du jour part du lieu-dit Harrious, au-dessus du village de Salles en Lavedan, fait le tour du Caucy, monte au soum det Mont, dominé par une vierge qui protège la vallée. Pause.
Poursuite sur les pentes franches et exposées en cas de neige qui conduisent au soum du Prat du Rey. Un peu de neige par endroit. Attention requise. Pause au Prat du Rey.
Contournement du soum des Aguillous par le versant nord. Neige. Attention à nouveau. Cheminement, sur neige, dans de belles forêts de hêtres pour rejoindre l’Escala du Prat du Rey. Contournement du soum de Leiz par le sud pour le rejoindre par l’Ouest. Pause déjeuner en T Shirt en plein soleil… alors qu’il fait 2° à Pau, sous le brouillard, au même moment. Une inversion thermique rare !
Passage au col d’Andorre, cabane d’Andorre où Jean-Pierre rêve de passer une nuit. Faut dire, la vue est magnifique sur la chaine pyrénéenne.
Retour au parking par un long cheminement latéral, dans le bois de Laurouse, qui conduit du col d’Andorre au village de Salles. Sentes historiques empruntées au fil des siècles par les bergers bigourdans.
Un beau décrassage. Place aux photos.
A plus sur les pentes.

– par Beñat

Les randos d’avant : c’est ICI
Crédit photo : Jean-Pierre Gspann et Bernard Boutin
Cliquez sur la première photo pour faire défiler la galerie

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s