Tousseau et pic de Coos : vent et nuages en trop !


Crête de Gutteres : Xavier sous le vent

Chemin faisant : Aste-Béon, coigt des Arrates, crête de Gutteres, Tousseau 1693, crête de Coos, pic de Coos 1844, col de Lallène, le port d’Aste
Participants (une sortie « off » avec 3 cafistes ) : Didier, Xavier et Bernard
Plus bas : 523 (parking Aste), plus haut : 1844 (pic de Coos), distance 13 km, dénivelé 1450 m+,
Météo : entre chaud et froid. Vent sur les crêtes.

Entre vent sur les crêtes et nuages sur nos têtes, une toujours aussi belle boucle un peu gachée par les conditions climatiques. Didier, sortant d’une opération au pied, voulait se remettre en forme. Il nous fait monter pendant les deux premières heures à 580 m de denivelé positif à l’heure ! Question : à combien montera t’il quand il sera à nouveau en forme ?
Pour la boucle, voir les anciens CR :
Tousseau-Coos en boucle 
vallée d’Ossau : Coos en boucle 

A plus sur les pentes.

– par Beñat

Crédit photo : Bernard Boutin
Cliquez sur les photos pour les commentaires
Les randos d’avant : c’est ICI

A propos Bernard Boutin

A 7 ans, mon père me trainait au tour du pic du Midi d’Ossau, en Béarn. A 17 ans, je faisais du stop avec mes skis de randonnée. Je me souviens qu’à la nuit tombée, à la sortie de Tarbes, un paysan me chargeait. Arrivé en rase campagne, en sortant les skis de la bétaillère, ceux-ci étaient plein de purin ! La passion était plus forte que ces petits désagréments. A 27 ans, je quittais un bon « job » à la Défense, pour « descendre » aux Pyrénées. A 37 ans, avec quelques copains, nous grimpions, en ski de randonnée, le Vignemale, le Balaitous et quelques autres… A 47 ans, 57 ans, les Pyrénées toujours. On l’aura compris, pour moi, sans les Pyrénées, point de respiration.
Cet article, publié dans La mule et l'intello, Par-çi, par-là..., Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.