Les Bécottes – Sanctus : Entre sabots, neige humide et bonne ambiance


IMG_0041

Les Bécottes au fond du vallon du Valentin

Où : A partir du parking sous les Chalets des Jonquilles à Gourette
Destination : Pics des Bécottes et Sanctus
Qui : Sortie collective du CAF
Quand : 19 mars 2016

Il est 8h, Gourette s’éveille. Le soleil, lui, reste couché. Il le sera toute la journée. Du coup ambiance « blanche » entre neige, nuages et brouillard au loin. Pas du tout bon pour les photos ! Dommage. La collective est bien encadrée. Tant en quantité, qu’en qualité : Philippe est « en charge ». Ghislaine et Michel ne sont pas loin. En tout, nous sommes 14 cafistes.

L’objectif du jour est visible dès le parking. Les Bécottes (2456) dominent au fond de la vallée du Valentin. Une forme pyramidale immanquable. Drôle de nom pour un pic. En plus, une fois là haut, nous constaterons qu’il y a pas de place pour les bancs publics, si chers à Georges Brassens. Pas un ! Les amoureux iront se bécoter ailleurs… La toponymie du coin est assez « bizarre », car immédiatement derrière les « Bécottes », se trouve le Sanctus (2482), deuxième objectif du jour. Après la légèreté (sympathique) des Bécottes, nous voilà rattrapés par le Pardon ! Ambivalence éternelle.

Retour sur les skis. Grimpée franche des pentes de la Glacière que l’on quitte sous les contrefort du Pène Sarrière pour filer vers la cabane de Coste de Gous. Il fait doux. Trop. Une couche rentre dans le sac.

Au dessus de la cabane – fromage en été -, la montée, qui conduit aux lacs de Louesque, nous fait rentrer dans le vif du sujet. Un beau rapaillon, bien régulier. C’est parti pour une progression en zig-zag. Il fait « chaud ». La neige commence à coller sous les peaux. Des sabots se forment. Damned ! Les uns sont plus atteints que les autres. Pour éviter de botter, mieux vaut faire glisser les skis plutôt que de les soulever. Résultat moyen pour ma part !

Un passage, potentiellement compliqué au dessus du gave de Louesque, s’avère finalement facile. Prenons la direction d’un petit col où, après regroupement, il est décidé pour les uns d’aller vers les Bécottes puis le Sanctus et, pour les autres, directement au Sanctus. Ghislaine conduira ce groupe. Je reste dans le premier, celui de Philippe.

La neige humide nous amène à prendre une distance de sécurité entre les uns et les autres. Le col, sur la ligne de crête entre Bécottes et Sanctus, est vite atteint.

Nous partons vers le nord et Les Bécottes tout proches. L’arête finale étant un peu « aérienne » – à chacun ses mots ou ses niveaux d’appréciation -, nous laissons les skis sur la crête pour continuer à pied. Marcher dans une neige poudreuse en chaussures de ski. On aime ou on n’aime pas ! Sous le sommet, un petit passage est délicat. Philippe, efficace, place une corde et nous fait passer un à un. Merci.

Aux Bécottes, pas de place pour se regrouper. Restons en file indienne. L’ambiance « blanche » nous fait rapidement revenir sur nos pas, chaussons les skis et rejoignons, par la ligne de crête, le Sanctus où le reste de la collective nous attend. Arrivé au Sanctus, le groupe « Bécottes » a dans les pattes 1144 m de dénivelé. Déjeuner pour tous dans une atmosphère cotonneuse.

De la descente, que dire ? Les uns trouvaient la neige excellente, les autres moins. Pour ma part, elle était humide et bonne à labourer. La pente n’étant pas trop raide, l’exercice est malgré tout plutôt sympa. Quelques roulés-boulés parmi nous. Mais, pas trop. Pour les « godilles de cinéma », il faudra attendre…

Passé la cabane de Coste de Gous, en regardant vers nos traces, nous découvrons une petite coulée de neige qui vient de les recouvrir partiellement ! Il est 14h30 environ. L’humidification s’accentue. L’heure des coulées démarre.

Retour par la Glacière où tout le monde prend grand plaisir à parcourir une rouge, devenue bleue au fil des année tellement les pistes sont travaillées.

Quinze heure, – heure approximative. Retraité, je ne porte plus de montre -, arrivé au parking fourbu mais content. Une bien belle sortie, régulière dans la montée et pas trop exigeante. A refaire.

Pot à Louvie-Juzon chez Thèrese. Oouf… on a évité la plate-forme du Valentin !

– par Beñat

Nota :
– Le verdict du GPS : dénivellé 1171 m, point le plus haut 2480 m, longueur la sortie 6h53, temps de déplacement effectif 4h06, distance parcourue 13,1 kms (avec toutes les réserves habituelles à accorder aux GPS)
– Les randos d’avant : c’est
– Passez le curseur de votre souris sur les photos pour faire apparaitre les commentaires

A propos Bernard Boutin

A 7 ans, mon père me trainait au tour du pic du Midi d’Ossau, en Béarn. A 17 ans, je faisais du stop avec mes skis de randonnée. Je me souviens qu’à la nuit tombée, à la sortie de Tarbes, un paysan me chargeait. Arrivé en rase campagne, en sortant les skis de la bétaillère, ceux-ci étaient plein de purin ! La passion était plus forte que ces petits désagréments. A 27 ans, je quittais un bon « job » à la Défense, pour « descendre » aux Pyrénées. A 37 ans, avec quelques copains, nous grimpions, en ski de randonnée, le Vignemale, le Balaitous et quelques autres… A 47 ans, 57 ans, les Pyrénées toujours. On l’aura compris, pour moi, sans les Pyrénées, point de respiration.
Cet article, publié dans Par-çi, par-là..., Uncategorized, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les Bécottes – Sanctus : Entre sabots, neige humide et bonne ambiance

  1. Françoise Barrau dit :

    Certainement une randonnée intéressante malgrès le temps couvert, sur un sommet qui pourrait s’appeler « bécot » dans le vallon de la St Valentin …..
    Votre compte rendu est un véritable plaisir ã lire
    Merci, c’est tellement agréable !!!
    Amitiés montagnardes

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s