Crête du Soum de Mousca : Belvédère face aux cirques de Gavarnie et d’Estaubé


Le cirque de Gavarnie

Le cirque de Gavarnie

Où : Soum et crête du Mousca au dessus de Gèdre
Quand : 12 novembre 2015
Qui : Sortie avec le CAF de Pau, encadrée par Michel Claparede

Topo : Il est des jours où le temps est idéal. Belle luminosité. Soleil généreux et fond de l’air frais. Résultat : le groupe CAF prendra son temps avec de longues pauses justifiées par de superbes vues sur les cirques de Gavarnie et d’Estaubé.

La montée dans les bois depuis la nationale (980m), à deux pas de Gèdre est tonique. Belle forêt de buis avant de passer aux chênes. Passage de deux granges, en bon état, avec vue imprenable sur le cirque de Gavarnie.

Arrivée au col de Ripeyre (1680m). Pause et montée en zig-zag sur une pente abrupte en direction du Soum de la Mousca. Les pins à crochets se disputent l’espace avec de raides estives couvertes d’hautes herbes rousses. Belle atmosphère.

La pente peut devenir raide. Un faux-pas et la descente jusqu’à Gèdre est assurée. « Respecto » et concentration.

Arrivée au Soum de Mousca que l’on passe pour remonter la crête jusqu’à un nouveau Soum « sans nom » (2210m) où, face aux deux cirques, nous faisons une large pause. La vue est exceptionnelle. Pause picnic avant de redescendre.

Une très belle sortie dans une atmosphère très détendue. Un regret toutefois : nous aurions pu pousser jusqu’au Soum de Diauzède.

– par Bernard Boutin

PS : A ne pas faire si l’herbe est mouillée ou avec de la neige. Trop de pente abruptes et prolongées.

Le verdict du GPS : déplacement 3h56, sortie : 7h15, trajet : 10,8km, dénivelé 1263m, plus haut : 2210m, plus bas : 98m, 2,7 kms/heure (plutôt lent)

Passez le curseur de votre souris sur les photos pour faire apparaitre les commentaires

A propos Bernard Boutin

A 7 ans, mon père me trainait au tour du pic du Midi d’Ossau, en Béarn. A 17 ans, je faisais du stop avec mes skis de randonnée. Je me souviens qu’à la nuit tombée, à la sortie de Tarbes, un paysan me chargeait. Arrivé en rase campagne, en sortant les skis de la bétaillère, ceux-ci étaient plein de purin ! La passion était plus forte que ces petits désagréments. A 27 ans, je quittais un bon « job » à la Défense, pour « descendre » aux Pyrénées. A 37 ans, avec quelques copains, nous grimpions, en ski de randonnée, le Vignemale, le Balaitous et quelques autres… A 47 ans, 57 ans, les Pyrénées toujours. On l’aura compris, pour moi, sans les Pyrénées, point de respiration.
Cet article, publié dans Par-çi, par-là..., Uncategorized, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Crête du Soum de Mousca : Belvédère face aux cirques de Gavarnie et d’Estaubé

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s