Par-çi, par-là… – Maïlys, ses copines et le Pic d’Arriel (2822 m)


Col d'Arriel, Pic d'Arriel à droite

Col d’Arriel, Pic d’Arriel à droite

Dans les Pyrénées-Atlantiques, les pics qui passent la barre des 2800 mètres se comptent sur les doigts d’une main : le Palas (2974 m), l’Ossau (2884), le Lurien (2826) et l’Arriel (2824 ).

Point de départ pour l’Arriel : le caillou de Soques, à 1480 m, au-dessus du lac de Fabrèges, dans la vallée d’Ossau.

Il s’agit de remonter le val d’Arrious, obliquer vers la droite à la côte 2050, grimper vers le col de Sobe (2449) qui est à la frontière France-Espagne, continuer vers le col d’Arriel (2608) et terminer par un « beau » rapaillon bien vertical pour atteindre enfin l’Arriel. Les mains au rocher, les batons dans le sac pour arriver au sommet.

Les photos du diaporama montrent les différentes étapes. Comme tous les pics, situés en haute montagne, l’Arriel se mérite mais offre en contrepartie une vue à 360° de toute beauté sur l’Ossau, le Palas, le Balaitous pour les cimes les plus proches.

Sous nos yeux, les lacs espagnols de Respumoso et d’Ariel. Les lacs français d’Arrémoulit et d’Artouste.

Une sortie faite avec de la jeunesse qui en a pris plein les yeux… et plein les pattes !

– par Bernard Boutin

Stats : 1344 m de dénivelé montant, 3h56 de montée dont 3h de marche. 14,8 kms pour l’aller et le retour.

A propos Bernard Boutin

A 7 ans, mon père me trainait au tour du pic du Midi d’Ossau, en Béarn. A 17 ans, je faisais du stop avec mes skis de randonnée. Je me souviens qu’à la nuit tombée, à la sortie de Tarbes, un paysan me chargeait. Arrivé en rase campagne, en sortant les skis de la bétaillère, ceux-ci étaient plein de purin ! La passion était plus forte que ces petits désagréments. A 27 ans, je quittais un bon « job » à la Défense, pour « descendre » aux Pyrénées. A 37 ans, avec quelques copains, nous grimpions, en ski de randonnée, le Vignemale, le Balaitous et quelques autres… A 47 ans, 57 ans, les Pyrénées toujours. On l’aura compris, pour moi, sans les Pyrénées, point de respiration.
Cet article, publié dans Par-çi, par-là..., Uncategorized, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s