Par-çi, par-là… – Snow is beautiful


DSCF3099Un 21 novembre, quand la sous-couche de neige, n’est pas stabilisée,  il est « délicat » de sortir en montagne : que ce soit en raquette, à ski de randonnée ou à pied. Sortie, en compagnie de Maïlys, pour un tour des lacs d’Ayous revisité.

Départ de Bious-Artigues, montée aux cabanes de las Quebots par la cabane de Cap de Pount et la forêt : un long moment de hors piste dans la neige…

Direction le col des Moines et le Pic du même nom en passant au pied du Pic Paradis. Hors piste à nouveau. Trop de neige à tracer. Chaussures qui s’humidifient. Les « compères » sont obligés de couper par le Plaa de la Baques en direction du lac Catérau.

Remontée vers un lac Bersau, dans son écrin de neige, mais pas encore gelé. Descente vers le Gentau et le refuge d’Ayous. Superbe vue sur l’Ossau comme toujours. Ensoleillement de rêve.

Descente vers le lac du Miey.  Trop de neige à nouveau pour aller vers le col d’Estibère et donc pouvoir descendre directement sur Bious-Artigues par le vallon d’Aas de Bielle. Tant pis…

Retour pour finir classique par le lac Roumassot et la belle forêt qui conduit au Pla de Bious.

Une superbe sortie, écornée par la neige. Plein les yeux et la tête vide. A refaire très vite avec les skis de randos.

Stats : Dénivelé (petit) : 758 m, 5 heures démarche, 16,8 kms parcourus. Bious-Artigues : 1422 m, lac Bersau : 2082 m

A propos Bernard Boutin

A 7 ans, mon père me trainait au tour du pic du Midi d’Ossau, en Béarn. A 17 ans, je faisais du stop avec mes skis de randonnée. Je me souviens qu’à la nuit tombée, à la sortie de Tarbes, un paysan me chargeait. Arrivé en rase campagne, en sortant les skis de la bétaillère, ceux-ci étaient plein de purin ! La passion était plus forte que ces petits désagréments. A 27 ans, je quittais un bon « job » à la Défense, pour « descendre » aux Pyrénées. A 37 ans, avec quelques copains, nous grimpions, en ski de randonnée, le Vignemale, le Balaitous et quelques autres… A 47 ans, 57 ans, les Pyrénées toujours. On l’aura compris, pour moi, sans les Pyrénées, point de respiration.
Cet article, publié dans Par-çi, par-là..., Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s