Le Countendé en boucle : mains aux rochers et ramasse !


devant le « capéran » à passer à droite

Plus bas : 1430 m (parking Labérouat)
Plus haut : 2332 m (Countendé)
Dénivelé : 1124 m
Distance parcourue : 15,2 km
Collective du CAF de Pau : Olivier Jean, Jean-Marc Laulhe, Jean-Claude Tuslane, Michel Monbeig, Gilbert Stenier, Jean-Pierre Tisné encadrés par Jacky Gauzère et Bernard Boutin
Météo : beau et frais. Peu de vent.
Date : 24 juin 2021

A l’heure de trouver l’étymologie du Countendé : pas d’indice. Le « dictionnaire Bourbon » mentionne bien un Countadé dans le massif du Néouvielle ! Counté voudrait dire en gascon lieu de comptage du bétail. Le sommet du jour, aux abords en pierrailles, accidenté, dentelé, avec ses cheminées aux prises instables, semble être tout sauf un « lien de comptage du bétail »…
Du « dictionnaire Palay », à countén,-te, on trouvera une traduction qui, si elle n’est probablement pas la bonne pour l’étymologie du lieu, traduit par contre parfaitement l’état d’esprit des participants de la sortie, une fois arrivés au sommet: content, satisfait. Un superlatif serait même bienvenu : très content, très satisfait. Bonne pioche. Merci Jacky.
Depuis Labérouat, cheminement simple sur le GR10, jusqu’aux cabanes d’Ardinet puis de Cap de Baitch où le GR part à droite, vers le Pas d’Azuns, pendant que la collective prend cap sur l’Anie, au SSO.
Montée « cool » vers le lac d’Anie, un bien grand nom pour une maigre mare sans canard, ni izard. Les estives du secteur du Cap de Baitch sont loin. Les Arres d’Anie, accidentées, calcaires, karstiques prennent le relais. Inhospitalières. Sans vie animale. Pas même un vautour fauve ne s’affichera de la journée !
A notre gauche, la crête dentelée du Countendé se déroule. Continuons en direction de l’Anie. Arrivés à 2100, la sente s’oriente SE, puis ENE à 2200. Pierrier continu jusqu’à la crête du Countendé devant nous. Sente très bien tracée jusqu’à une petite brèche. Sous la brèche, bâtons repliés, et une session mains aux rochers démarre. Une première cheminée dominée par son « caperan ». Passage à sa gauche. Attention requise, à ne pas faire partir de pierres sur les copains derrière.
Deuxième cheminée. Pierraille toujours aussi peu stable. Attention toujours. Mains aux rochers de temps à autre. Rien de bien difficile.
Sommet atteint, trop vite ! Dommage, l’exercice de concentration était bien ludique. Surtout à progresser sans faire bouger les cailloux. Prises toujours peu sures.
Le sommet est aussi escarpé que la montée qui le précède. Très belles vues à 360°. Session photos pour beaucoup : l’Anie en vedette, mais aussi les orgues de Camplong ou encore le plateau de Lescun pour ne citer que les plus proches. Longue pause. Pas de terrain plat. Avis aux fans de sieste : compliqué !
Retour par l’aller jusqu’à la côte 2200 où nous partons SSO, en suivant la courbe de niveau en direction de l’Anie, pour rejoindre le col de Countendé. Sentes bien visibles.
Au col, plongée dans la pierraille, sur 150m direction SE puis NE, pour rejoindre les cabanes de Lagne. Un long moment de ramasse sur le pierrier où Jean-Pierre fait preuve de beaucoup d’enthousiasme et d’adresse. Genoux de fer.
Découverte des cabanes de Lagne. Belles et en bon état. Toit en bardeau (planchette de bois). Sources fraiches à proximité. Tranquillité absolue pour un emplacement hors de GR. Belles vues vers l’Ossau. A revoir quand le berger y réside…
De la cabane, descente vers le GRT13 qui relie la cabane d’Anaye à celle de Cap de Baight. Une portion de la HRP que « la Mule et son Intello » parcoururent, il y a quelques temps déjà. Belles vues sur les orgues de Camplong.
Passage à l’hospitalière cabane de Lacure : ouverte à tous, meublée, décorée et accueillante. Une halte à connaitre pour un hrpiste. Descente sur la cabane d’Ardinet. Quatre cabanes sur le parcours du jour, toutes en bon état : un record ?
Retour au refuge de Labérouat : ni Ogeu (circuit court logique), ni Perrier, ni bière locale. Lendemain de confinement ?
Les plus du jour : la bonne équipe, les encadrants, un final ludique pour le pic, les ramasses sous le col de Countendé, les vues et les cabanes. Que demander de plus ?
A plus sur les sentes.

– par Beñat

Les randos d’avant : c’est ICI
Crédit photo : Jean-Claude Tulasne et Bernard Boutin
Cliquez sur la première photo pour faire défiler la galerie

le Countendé en boucle

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s