skirando – col d’Aoube : très bonne surprise !


le col d’Aoube ? Au fond à gauche !

Chemin faisant : Barèges, Tournaboup, vallon d’Aoube, cabane d’Aoube, col d’Aoube, col d’Oncet, pic Bédéra, La Bonida, pic d’Oncet, lac Bleu de Lesponne
Participants : Chantal, Brahim, Xavier et Bernard
Plus bas : 1600 (parking), plus haut : 2390 (col d’Aoube); distance 11,3 km; dénivelé 850+, 950-; météo : beau soleil, température agréable, pas de vent.
Sortie « off » du 30 décembre 2019

Vus depuis le boulevard des Pyrénées, à Pau, les sommets ont triste mine. Entre fortes pluies du début décembre et températures plus que clémentes, la neige achève de se retirer en moyenne montagne. Le BERA confirme : « on peut généralement chausser les skis vers 1600m en Nord, 1800 à 1900m en Sud. » Pas terrible mais mieux que rien.
Xavier connait son coup. C’est au-dessus de Tournaboup, en direction de Super Barèges, qu’il nous amène. Le vallon d’Aoube fera l’affaire pour cette sortie « off ».
Pas de portage. Skis, chaussés au point de dépose à 1600m, sur une neige ferme et tôlée. Couteaux posés pour le confort, pas pour longtemps. Très vite, le soleil commence à caresser la neige. Déjà, couteaux off.
Cabane d’Aoube atteinte. Continuation vers le fond du vallon, entre Bonida à droite et Bédéra à gauche. Fond du vallon, inflexion progressive vers le NO, pour rejoindre le col d’Aoube. Pour le col d’Oncet, orienté ouest : pas de soleil à cet instant. Trop tôt pour s’y engager : tôle et/ou glace ?
Montée finale, en Z, sous le col. Deux, trois conversions, un peu plus « franches », sous celui-ci. Col d’Aoube atteint. Pause déjeuner.
Sous nous, coté nord, le lac Bleu n’est pas gelé. Fin décembre ! Il est pourtant à près de 2000m. Réchauffement climatique ?
Sous nous, coté sud, des skieurs en nombre remontent le vallon. Une sortie à la portée de beaucoup. Un grand terrain de jeux. Plus difficile : deux raquettistes arrivent au col… sans bâtons !
Long moment de pause au soleil. Pas de vent : génial !
Descente, tout en S, par le cheminement de l’aller. Très bonne neige. Tout le monde à l’aise. Un réel plaisir. S pour Super. Parking rejoint à Tournaboup à 14h.
Une belle sortie, pas compliquée et dans des conditions idéales. Qui l’eut imaginée depuis le boulevard des Pyrénées ?
A plus sur les pentes.

– par Beñat

A propos Bernard Boutin

A 7 ans, mon père me trainait au tour du pic du Midi d’Ossau, en Béarn. A 17 ans, je faisais du stop avec mes skis de randonnée. Je me souviens qu’à la nuit tombée, à la sortie de Tarbes, un paysan me chargeait. Arrivé en rase campagne, en sortant les skis de la bétaillère, ceux-ci étaient plein de purin ! La passion était plus forte que ces petits désagréments. A 27 ans, je quittais un bon « job » à la Défense, pour « descendre » aux Pyrénées. A 37 ans, avec quelques copains, nous grimpions, en ski de randonnée, le Vignemale, le Balaitous et quelques autres… A 47 ans, 57 ans, les Pyrénées toujours. On l’aura compris, pour moi, sans les Pyrénées, point de respiration.
Cet article, publié dans La mule et l'intello, Par-çi, par-là..., Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s