Soum de la Génie Braque et « Les Trois Croix » : La revanche !


IMG_1036Où : A partir du Cot de Bellocq (430m) à côté de l’entrée des Grottes de Bétharram
Quand : 22 décembre 2015
Qui :  Sortie en solitaire

Topo :  Très bonnes conditions météo. Soleil resplendissant depuis 3 mois. Incroyable séquence. Pas de neige avant 2000m. Le temps appelle (à nouveau) la randonnée.

Deux mois plus tôt, le 21 octobre, j’avais tenté cette première. Le brouillard, présent presque tout le temps, m’avait donné un fort gout de frustration. J’étais persuadé qu’une fois sorti des bois, les estives sur les lignes de crêtes devaient être magnifiques.

La deuxième sortie sera la bonne. Les vues encore plus belles qu’escomptées. La luminosité rend la forêt « magique » (Ne pas rater les photos).  Seul bémol, c’est long pour des journées trop courtes : 1400m de dénivelé et 17,3kms de parcourus. Pas le temps pour la sieste !

Mais vraiment aucun regret, de pouvoir enfin contempler ces montagnes, qui de 1964 à 1968, me dominérent quand j’étais au Collège Notre-Dame de Bétharram. Elles tombaient directement sur le terrain de foot. Pour nous, les « terra incognita » commençaient, passés la « cage » du gardien de but. De même pour les Pères-curés.

Depuis le collège, les Pyrénées paraissaient austères, froides, peuplées de bêtes dangereuses et surtout impénétrable.

Pourtant, en un minute, depuis le collège, on aurait pu les aborder. Personne ne s’y aventurait. A grand tord ! Il m’aura fallu attendre 50 ans pour m’en rendre compte…

– par Bernard Boutin

Nota :
– Le verdict du GPS : déplacement 5h11, sortie : 7h43, trajet : 17,3kms, dénivelé 1398m, plus haut : 1524m, plus bas : 430m, 3,3 kms/heure

Passez le curseur de votre souris sur les photos pour faire apparaitre les commentaires

Soum de la Génie Braque

A propos Bernard Boutin

A 7 ans, mon père me trainait au tour du pic du Midi d’Ossau, en Béarn. A 17 ans, je faisais du stop avec mes skis de randonnée. Je me souviens qu’à la nuit tombée, à la sortie de Tarbes, un paysan me chargeait. Arrivé en rase campagne, en sortant les skis de la bétaillère, ceux-ci étaient plein de purin ! La passion était plus forte que ces petits désagréments. A 27 ans, je quittais un bon « job » à la Défense, pour « descendre » aux Pyrénées. A 37 ans, avec quelques copains, nous grimpions, en ski de randonnée, le Vignemale, le Balaitous et quelques autres… A 47 ans, 57 ans, les Pyrénées toujours. On l’aura compris, pour moi, sans les Pyrénées, point de respiration.
Cet article, publié dans Par-çi, par-là..., Uncategorized, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Soum de la Génie Braque et « Les Trois Croix » : La revanche !

  1. karouge dit :

    belles photos : les bouleaux (?) dressés sur la peau tigrée de la terre d’automne…

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s