Vértice de Anayet : Une formidable palette de couleurs !


L'objectif : le Vértice

L’objectif : le Vértice

Où : Vértice de Anayet (2547m), situé au dessus de la station de ski de Formigal sous le col du Pourtalet
Quand : 8 octobre 2015
Qui : Maïlys & BB

Topo : Un pensum, en préalable, pour cette belle sortie : atteindre la station, secteur Anayet, en parcourant à pied 2,2 kms de route puisque, hors saison, celle-ci est fermée au trafic automobile. Au retour, cela fera 4,4 kms de bitume, vite oubliés, tellement le cirque d’Anayet propose de superbes vues dans un univers, très ouvert, aux couleurs multiples.

Les couleurs commencent avec le brouillard qui monte et descend autour de nous quand nous longeons le « barranco de Culivillas » avant d’atteindre, sans difficulté, le cirque de l’Anayet. Le cirque atteint, c’est le jaune paille qui domine, signe que les chaleurs de l’été ont laissé peu de chance de survie au vert tendre de l’herbe printanière.

Le lac de l’Anayet est là, couleur boue. Il se comble, petit à petit, suite aux apports de limons qui arrivent par au-dessus. L’Ossau a bien du mal à s’y refléter intégralement, comme c’était le cas, il y a quelques années encore. Vu de loin, on dirait une truite énorme qui cherche à s’en échapper dans un gigantesque, et inutile, saut vertical.

Le col de l’Anayet est devant nous. Il est d’une couleur rouge-ocre qui rappelle les dalles de la Rhune. Autour de nous, dans la même teinte, des restes de coulées volcaniques. Plus loin, des « bombes volcaniques », agglomérats de pierres de toutes les couleurs, apportent une touche nouvelle au paysage.

Le col est facilement atteint et la montée vers le Vértice (2547m) se fait sans grande difficulté. La terre est légèrement gelée. Les premiers frimas de l’hiver passent par là.

Au Vértice, des milans royaux, passent en nombre au-dessus de nous. Avant l’hiver, ils migrent vers le sud, pendant que le bétail, lui, « transhume » vers le nord.

Certains disent que ces oiseaux ont le plus vol de tous les rapaces : Tout en légèreté et arabesques. Celui du Gypaète est pas mal non plus !

Le milan royal est à lui tout seul un festival de couleurs : Il arbore un plumage châtain-roux, avec une tête blanchâtre rayée. La queue, profondément échancrée, est rousse. La base du bec et le tour des yeux sont jaunes, ainsi que les pattes. Les tout-noirs choucas du Vértice ne peuvent que se faire petit !

Le brouillard monte. Nous descendons.

Halte pour déjeuner au-bord du lac. Croisons 4 personnes en tout dans la journée. Le site est pourtant si beau !

– par Bernard Boutin

Le verdict du GPS : déplacement 4h40, sortie : 6h30, trajet : 16,2kms, dénivelé 976m, plus haut : 2547m, plus bas : 1600m.

Col d'Anayet ou col Rouge

Col d’Anayet ou col Rouge

151008 Vertice d'Anayet

 

A propos Bernard Boutin

A 7 ans, mon père me trainait au tour du pic du Midi d’Ossau, en Béarn. A 17 ans, je faisais du stop avec mes skis de randonnée. Je me souviens qu’à la nuit tombée, à la sortie de Tarbes, un paysan me chargeait. Arrivé en rase campagne, en sortant les skis de la bétaillère, ceux-ci étaient plein de purin ! La passion était plus forte que ces petits désagréments. A 27 ans, je quittais un bon « job » à la Défense, pour « descendre » aux Pyrénées. A 37 ans, avec quelques copains, nous grimpions, en ski de randonnée, le Vignemale, le Balaitous et quelques autres… A 47 ans, 57 ans, les Pyrénées toujours. On l’aura compris, pour moi, sans les Pyrénées, point de respiration.
Cet article, publié dans Par-çi, par-là..., Uncategorized, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s