Tour de la Gradillère : quand le vent bouscule le plan A !


arrivée perturbée au col de Houer

Plus bas : 1700 m (gave de Bousset à Anéou)
Plus haut : 2256 m (col de Houer sous Canaourouye)
Dénivelé montant et descendant 810 m
Distance parcourue : 12 km
Participants : Mathieu Appé, Violaine Baille, Guilhem de Robert, Jean-Pierre Laclau, Xavier Damez encadrés par Olivier Bayle et Bernard Boutin
Météo : ciel couvert. Vents sur les crêtes de 50 à 70 km/h
Neige : humide. Pas compliquée à skier.
Date : 20 février 2021

Affolement du thermomètre : 7° à 7 h au parking du Bernet de Jurançon. 18,5° à Sévignacq-Meyracq, 20 minutes plus tard. Classique, mais toujours impressionnant effet de foehn dû au vent du sud.
Arrivés au cirque d’Anéou, le vent nous cueille. Il ne nous lâchera pas de la sortie et nous malmènera fortement au moment d’aborder les cols de Houer et de Bious-Anéou.
Remontée sans problème, en dehors du vent qui décoiffe un peu pour le moment, vers le col de Houer. La neige est entre ferme et humide. Pas difficile à parcourir.
Sous le col de Houer, les rafales deviennent plus franches et, au col, les bâtons se transforment en indispensables « auxiliaires de vie » pour ne pas tomber : le temps des bâtons-béquilles ! Peu d’appétence pour continuer vers le tout proche pic de Canaourouye, ni pour redescendre, comme prévu initialement, par les pentes nord, vers le Baigt de Houer, au fond du vallon de Bious Artigues, pour remonter ensuite au col de Bious-Anéou. Qui aime être fouetté pendant de long moments ? Un truc de maso, pas de randonneur sensé !
En plus du vent, les pentes orientées nord, assez fortes, pourraient être en tôle. Un mauvais mix : tôle + vent + pente.
Place au Plan B : dépeautage et descente vers La Glère, en longeant les pentes Est de la Gradillère, qui conduisent sous le col de Bious-Anéou. Une trace inhabituelle réalisée sans difficulté aucune. Seul à la fin, un petit goulet pourrait être compliqué si en tôle… mais il ne l’est pas.
Repeautage et montée vers le col de Bious-Anéou. Sous le col, le vent redouble de violence. Un léger ressaut pour atteindre le col. Le vent fait « mordre la poussière » à trois d’entres-nous. Impossible de rester au col tant le vent est fort. Retraite est décidée, avec descente dans la Baigt de La Glère, pour la pause déjeuner. Quelques séries de S dans une neige humide tout à fait skiable. Le vent tombe au fur et à mesure que l’altitude… tombe, elle-aussi.
Deux mots d’occitan/béarnais : baigt = vallée. Pas loin de là, sous l’Ossau, n’avons-nous pas la grande et large vallée de Magnabaigt (grande vallée).
Quant à Glère, on le retrouve partout : à Formigal, à Anéou ou encore au-dessus de Barèges. Traduction dans le Palay : glarè, glerè, glavo : bord du gave, grève, bord de rivière où il y a surtout du gravier. Pour le bord du gave, c’est certain. Pour le gravier : difficile de contrôler. La grève est sous la neige !
Pause à deux pas de la Glère. Plus de vent ou presque : enfin détente. Place aux agapes.
Au loin, dans la longue montée qui va au col de Houer, des dizaines de raquettistes grimpent. De longues colonnes de fourmis. Deux heures auparavant, nous n’avions qu’une poignée de personnes devant. La clef de la sérénité : se lever tôt… et aller où ne vont pas les autres ? Pour ce dernier critère, c’est plutôt raté aujourd’hui.
Claquement des attaches et reprise de la descente. La neige se teinte de sahara. Frein indiscutable à la glisse. Mais, entre les sabots sous les skis d’il y a 8 jours, la neige crouteuse et cassante d’il y a 4 jours, on en serait presque à se satisfaire d’une neige qui ne glisse pas trop vite et permet de virer tranquillement.
A plus sur les pentes ou les sentes (la prochaine sortie sera pédestre au vu de l’enneigement déficient).

– par Beñat

Les randos d’avant : c’est ICI
Crédit photo : Mathieu Appé, Olivier Bayle et Bernard Boutin
Cliquez sur la première photo pour faire défiler la galerie

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s